Découvrez   

22 mars pour l’Histoire : pour les policiers, garder son sang froid face à l’innommable

Le 22 mars 2016, les services de police étaient en première ligne face à l’indescriptible : des attentats à travers la capitale, et des dizaines de rescapés à accompagner, et une menace terroriste omniprésente.

Didier Dhynes est le premier inspecteur de police judiciaire à être rentré dans la station de métro Maelbeek, le 22 mars 2016. Aujourd’hui pensionné médicalement, suite à son traumatisme, il était à l’époque inspecteur principal de la police des chemins de fer, et spécialisé dans les dangers notamment liés aux explosifs.

► Entretien | Retrouvez ici le témoignage complet de Didier Dhynes

Corinne Cortvrint, elle, s’occupera de l’aide aux victimes, en tant que victimologue au sein de l’équipe d’assistance policière aux victimes. Elle sera notamment dépêchée à l’Hôpital militaire.

► Entretien | Retrouvez ici le témoignage complet de Corinne Cortvrint

Tous les deux ont vu l’innommable le 22 mars 2016, et racontent cinq ans après ce qu’ils gardent de ces événements.

► Lire aussi | Témoignages, hommages, décryptages : retrouvez notre page spéciale “22 mars pour l’Histoire”

■ Reportage d’Arnaud BrucknerNicolas Scheenaerts et Morgane Van Hoobrouck, avec Séverine Rondeau

Partager l'article

21 mars 2021 - 21h45
Modifié le 22 mars 2021 - 07h45