Découvrez   

Un sommet européen sur les engrais chimiques perturbé par des activistes climatiques

Des activistes climatiques annoncent dans un communiqué qu’ils ont perturbé mercredi le bon déroulement d’un sommet européen sur les engrais chimiques qui se tenait à Bruxelles. Le but: dénoncer le rôle du secteur dans le changement climatique.

Une cinquantaine d’activistes ont interrompu, à coups de slogans et banderoles, l’intervention d’Anke Kwast, responsable “produits et applications recherche et développement” chez l’entreprise Yara International, société chimique basée en Norvège et leader mondial de production d’engrais azotés, expliquent-ils. “Yara est le principal consommateur de gaz fossile en Europe et joue un rôle moteur dans le développement de la fracturation hydraulique”, arguent-ils.

Selon eux, le “système alimentaire agro-industriel est responsable de 44 à 57% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde”. Ils ajoutent que “l’on estime que la production et l’utilisation d’engrais synthétiques à eux seuls sont responsables de jusqu’à 10% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ils sont l’une des principales causes de l’épuisement des sols”.

Les activistes veulent, avec leur action, mettre aussi en avant des solutions, soit l’agroécologie et l’agriculture paysanne, “axées entre autres sur la diversification des exploitations agricoles, l’autonomie paysanne et le remplacement des intrants chimiques par des matières organiques”.

Texte et image: Belga

Partager l'article

04 décembre 2019 - 13h28
Modifié le 04 décembre 2019 - 13h28