Philippe Close se félicite de la collaboration policière durant la nuit du Nouvel An

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS) s’est félicité mercredi de la “superbe” collaboration qui a prévalu dans la gestion de la sécurité dans la capitale, à l’occasion de la nuit du passage à l’An neuf. Il a toutefois regretté la répétition d’incidents provoqués à l’occasion d’événements festifs.

Pour Pieter De Crem, le réveillon a montré la nécessité d’une fusion des zones de police à Bruxelles

Philippe Close a souligné que la collaboration renforcée des services de police s’inscrivait dans le droit fil de la volonté des autorités bruxelloises dans le contexte de l’organisation de grands événements. Le bourgmestre de Bruxelles a rappelé qu’un nouveau pas sera franchi dans ce sens lorsque la zone police de Bruxelles-Ixelles rejoindra le dispatching de coordination régional de la sécurité Bruxelles Prévention et Sécurité.

Il a par ailleurs regretté les incidents qui sont survenus au cours de la nuit à Bruxelles. A ses yeux, le phénomène est bien plus répandu. Il mérite une réflexion plus générale sur ceux qui se sont produits un peu partout en Europe et sur les raisons pour lesquelles “on ne peut plus s’amuser sans casser”.

A Bruxelles-ville, la police a procédé à 185 arrestations administratives ainsi qu’à 26 arrestations judiciaires lors de la nuit du réveillon à Bruxelles, selon le bilan définitif communiqué mercredi par Olivier Slosse, le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles, qui coordonnait les informations pour les six zones de police. Au total, 19 voitures (dont 15 directement incendiées) et deux scooters ont été endommagés par des flammes.

Deux policiers de la zone Midi ont été légèrement blessés par des engins pyrotechniques, mais ils ont pu reprendre leur service après avoir été soignés.

Belga

211 arrestations et une vingtaine de véhicules incendiés à Bruxelles

Partager l'article

01 janvier 2020 - 18h09