La Ville de Bruxelles a signé la charte SAVE pour plus de sécurité sur les routes

La Ville de Bruxelles a officiellement signé lundi midi la charte de sécurité routière SAVE, en présence de l’échevin de la Mobilité Bart Dhondt (Groen) et du bourgmestre Philippe Close (PS).

Il s’agissait d’une demande de l’ASBL Parents d’Enfants Victimes de la Route (PEVR), une association créée par des familles qui ont perdu un enfant dans un accident de la circulation. A côté du soutien dispensé aux parents qui ont vécu un tel drame, l’organisation veut agir activement sur la sensibilisation et sur le rôle de chacun dans la sécurité routière.

À travers le projet “SAVE Villes & Communes”, l’association vise à encourager les administrations locales à mener une politique ambitieuse en la matière. La charte SAVE, qui en est le fil conducteur, comporte sept objectifs vers lesquels tendre au moyen d’actions concrètes. Elle appelle ainsi en premier lieu à réaliser un diagnostic de la sécurité routière, puis à veiller à prendre en compte, dans la mesure du possible, l’ordre de priorité piétons, cyclistes, transports en commun et seulement, en dernier lieu, le transport privé. Elle demande également à adapter la politique de la mobilité aux enfants et aux jeunes, à garantir un niveau de contrôle élevé et ciblé, à mener une politique active de sensibilisation et d’éducation et à améliorer l’accueil des victimes de la route. Plus globalement, la Ville s’engage à travers cette charte à faire figure d’exemple à suivre.

“Première crainte”

“La sécurité routière représente la première crainte de nos habitants”, observe Philippe Close. “C’est donc une politique structurelle que nous mettons en place pour garantir un maximum la sécurité de nos quartiers et surtout celle de nos riverains. En signant cette charte nous mettons encore plus la priorité là-dessus”.

De son côté, l’échevin de la Mobilité affirme que la Ville prend de nombreuses initiatives pour améliorer la sécurité routière : “Nous assurons un environnement scolaire sécurisé par la mise en œuvre de rues scolaires et de zones 30km/h. Avec la charte SAVE, la Ville de Bruxelles réaffirme sa volonté de devenir une ville pour les enfants. Une ville où tout le monde – jeunes, plus âgés, personnes à mobilité réduite, etc. – voyage en sécurité à pied et à vélo”.

Avec Belga – Photo : Belga/Nicolas Maeterlinck

Partager l'article

01 juillet 2019 - 14h37