Découvrez   

La police accusée de violences sur un migrant soudanais à Bruxelles : une enquête ouverte

Selon Mehdi Kassou, porte-parole de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés, un migrant soudanais a été victime de violences policières après un contrôle réalisé mardi vers 22h15, sur la place Anneessens à Bruxelles.

Dans un témoignage rapporté sur Facebook, Mehdi Kassou, porte-parole de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés rapporte un contrôle musclé réalisé par des policiers sur un migrant soudanais, ce mardi soir, vers 22h15. L’homme âgé de 18 ans aurait été rattrapé par une patrouille d’une dizaine de policiers sur la place Anneessens à Bruxelles après s’être enfui, pris de peur avec d’autres personnes à ses côtés. Les policiers lui auraient cassé son téléphone avant de l’emmener menotté dans une camionnette, jusqu’à la rue des Fabriques, près d’Yser, où ils l’auraient fait descendre une demi-heure plus tard.

Le migrant soudanais, qui souhaitait rejoindre un hôtel destiné aux sans-abri pour y passer la nuit, a été trouvé dans cette rue, au sol, en larmes. Le garçon a déclaré avoir été roué de coups et gazé par les policiers, et s’est rendu aux urgences où ont été constaté des lésions multiples au visage et sur le corps.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Bruxelles, qui a lancé des devoirs d’enquête, pour déterminer les circonstances exactes de l’intervention. Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles indique pour sa part que le service des affaires internes de la zone a été saisi. “Si les faits sont avérés, c’est inacceptable”, explique la porte-parole. “Nous ne tolérons pas de comportements inadéquats au sein de notre corps de police, et encore moins quand il est question de violence. Nous attendons les résultats de l’enquête. Notre volonté est de faire la pleine lumière sur cette affaire”.

Une plainte au comité P a également été déposée par la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés. (Gr.I. avec Belga)

■ Reportage de Jean-Christophe Pesesse, Frédéric De Henau et Pierre Delmée.

Partager l'article

22 avril 2020 - 17h02
Modifié le 23 avril 2020 - 07h10