Découvrez   

Egmont Park’ing : un jardin citoyen apparaît sur la rue d’Egmont

Jardin citoyen Citizen Garden Rue d'Egmont - Bruxelles - Capture Twitter Egmonting

Le “Citizen Garden” de Schaerbeek fait des petits à Bruxelles : un jardin citoyen a également vu le jour sur la rue d’Egmont, non loin d’un passage pour piétons. Une initiative “en solidarité avec le jardin” schaerbeekois, nous confirme Jonas Helseth de l’ONG européenne Bellona Europa, en charge de ce projet.

Lancé en février avant d’être retiré par la commune de Schaerbeek le 17 juin, puis réinstallé le 9 juillet, le “Citizen Garden”, ou jardin citoyen, de Xavier Damman et Leen Schelfhout commence à inspirer d’autres initiatives. L’ONG européenne Bellona Europa, dont les bureaux sont installés dans la rue d’Egmont à Bruxelles, a décidé de lancer son propre jardin citoyen dans l’espace public, en face de leur bâtiment. “Nous avons lancé ce petit jardin en solidarité avec le Citizen Garden de Schaerbeek”, explique Jonas Helseth, directeur de l’ONG.

Dans ce cas, le petit jardin, installé autour de quatre planches de bois sur moins de deux mètres carrés depuis le 9 juillet, n’a pas été posé devant un garage, mais bien sur la voirie, non loin d’un passage pour piétons. “Le code de la route indique qu’aucun véhicule ne peut stationner sur la chaussée à moins de 5 mètres en deçà de ces passages”, indique Jonas Helseth. “Nous profitons donc du code de la route pour cette installation”.

“La Ville a eu une approche constructive”

Comme à Schaerbeek, l’ONG n’a pas demandé l’autorisation préalable de la Ville de Bruxelles pour installer ce jardin citoyen. “Nous voulions voir la réaction de la Ville de Bruxelles, qui indique depuis l’installation du nouveau conseil communal, qu’elle souhaite rendre la ville plus verte, et plus agréable pour toutes et tous. La Ville dit également être en urgence climatique. Et cette rue d’Egmont, et même le quartier européen en général, est très grive. Nous voulions donc porter ce projet que nous estimons être dans la même ligne que ce que préconise le collège communal bruxellois”, ajoute le directeur de Bellona Europa. “Après des premiers articles dans la presse néerlandophone, nous avons pu discuter avec la Ville de Bruxelles, qui ne souhaitait pas le même scénario qu’à Schaerbeek. Les autorités ont eu une approche constructive et nous ont proposé d’intégrer le jardin aux activités estivales de la commune, comme les terrasses prolongées des restaurants ou les animations proposées dans les rues résidentielles”.

L’ONG espère évidemment trouver une solution pour que le jardin devienne permanent par la suite. “Dans le quartier, on est intrigué par cette initiative, nous n’avons pas eu de grande opposition. Les gens approuvent ce côté plus vert apporté à la rue”, confie Jonas Helseth. “Nous avons juste eu une vidéo d’Els Ampe, qui, à l’époque où elle était échevine de la Mobilité de la Ville de Bruxelles, semblait plutôt protéger les parkings et les automobilistes. Mais sinon, les riverains semblent contents et certains viennent arroser les plantes”.

“Un quartier plus plaisant”

Cette installation coïncide avec la décision de la commune d’Ixelles, toute proche, de faire passer une partie de la rue du Champ de Mars en rue cyclable suite à l’installation de pots de fleurs, alors que la rue de l’Esplanade est désormais à sens unique, pour éviter le transit d’automobilistes entre la Porte de Namur et le quartier européen. “Il n’y a pas de lien entre ces décisions et notre installation, mais cela a permis au quartier de connaître de véritables changements. Pas forcément qu’il devienne plus calme, mais plus plaisant”, indique Jonas Helseth, qui ajoute que le jardin pourrait bientôt bénéficier de bancs pour s’y installer, même si le but “n’est pas de rassembler des centaines de personnes, surtout en cette période d’épidémie”. Le jardin va en tout cas poursuivre sa croissance sur son petit espace aux abords du passage pour piétons de la rue d’Egmont.

Grégory Ienco – Photo : Twitter @Egmonting

Partager l'article

22 juillet 2020 - 16h57
Modifié le 22 juillet 2020 - 17h24