Découvrez   

Piscine à l’école: d’importantes disparités entre les 19 communes de la capitale (bilan entité par entité)

Seules trois des 19 communes n’enverront pas cette année leurs écoles communales à la piscine: Saint-Josse, Ganshoren et Schaerbeek. Reste que d’une entité à une autre, la régularité des cours de natation varie de manière impressionnante. BX1 fait le point.

En primaire, l’élève de Saint-Josse ne va pas à la piscine, celui de Berchem s’y rend seulement en 1ère et 2e primaire, celui d’Ixelles enfile son maillot une semaine sur deux durant un trimestre et celui de Woluwe-Saint-Lambert a la chance de faire des longueurs chaque semaine. Notre coup de sonde dans les 19 communes sur la possibilité ou non des élèves des écoles communales d’aller à la piscine montre d’importantes disparités d’une entité à l’autre. De manière générale, les jeunes Bruxellois n’ont pas assez de cours de natation pour apprendre à nager correctement. Car même si les communes du sud-est, les enfants vont chaque semaine à la piscine, cela se résume généralement à 20 à 25 minutes dans l’eau.

Constatation pour le moins étonnante: Ganshoren dispose d’une piscine mais n’y envoie pas ses élèves de maternelle. Or un bassin coûte beaucoup d’argent en entretien et en fonctionnement à l’entité, qui est par ailleurs lourdement endettée. Dans ces conditions, y envoyer les élèves de maternelle pourrait sembler relever du bon sens. À Saint-Josse et Schaerbeek, les piscines sont fermées en raison de travaux mais doivent rouvrir à terme.

Fréquentation par les écoles communales d’une piscine commune par commune :

Anderlecht :

Auparavant, chaque école s’arrangeait pour conclure un partenariat avec une piscine, mais en raison des difficultés croissantes pour les écoles de trouver de la place quelque part, la commune a repris les choses en main, il y a trois ans. Trois couloirs sont réservés en permanence pour les écoles à la piscine du Ceria. Les enfants de la 1e à la 5e primaire y vont une semaine sur deux. La moitié de chaque classe s’y rend une semaine, l’autre la semaine suivante. Durant ce temps, la moitié des enfants qui reste à l’école est en classe.

Auderghem :

L’année dernière, 40 des 44 classes de primaire ont été à la piscine Calypso, à Watermael-Boitsfort. Ce sera le cas des 44 classes l’année prochaine.

Berchem-Sainte-Agathe:

Les enfants de 1e et 2e primaire vont à la piscine de Molenbeek.

Bruxelles-Ville :

L’ensemble des élève de la 3e maternelle jusqu’à la 6e primaire vont à la piscine une semaine sur deux. Ca concerne une partie des classes du premier cycle en secondaire. La commune possède trois bassins. Une école de Haren et une autre de Neder-Over-Heembeek vont à la piscine d’Evere, beaucoup plus proche géographiquement.

Etterbeek :

L’ensemble des élèves de la 3e maternelle jusqu’à la 6e primaire vont à la piscine. La fréquence dépend des écoles, mais c’est au moins deux fois par mois. La commune possède son bassin.

Evere :

L’ensemble des élèves de primaire vont une fois par semaine à la piscine communale.

Forest :

Le conseil communal de Saint-Gilles a mis fin en juin dernier à l’accord permettant aux écoliers d’aller à la piscine saint-gilloise, plongeant les autorités forestoises dans la perplexité. « On n’a pas été prévenu ! Il nous faudra trouver des alternatives », expliquait-elles à l’époque. Au final, un règlement adopté en août dernier permet de nouveau aux écoliers forestois de se baigner chez leurs voisins. Le nouvel accord est toutefois moins avantageux que le précédent : Forest perd trois plages horaires par semaine.

Ganshoren :

La commune ne dispose pas d’écoles primaires, mais bien d’écoles maternelles. Bizarrement, alors que l’entité du Nord-Ouest se paie le luxe de disposer d’une piscine, elle n’y envoie pas ses élèves de maternelle.

Ixelles :

L’ensemble des élèves de la 3e maternelle jusqu’à la 6e primaire vont à la piscine une semaine sur deux durant un trimestre par an. La commune possède un bassin.

Jette :

L’ensemble des élèves de la 3e maternelle jusqu’à la 6e primaire vont à la piscine de Ganshoren une semaine sur deux, en alternance avec les autres cours d’éducation physique.

Koekelberg :

Dans l’enseignement francophone, les élèves  de 3e, 4e, 5e et 6e vont à la piscine. Les élèves vont à la piscine de Ganshoren.

Molenbeek :

Les écoles des écoles communales vont à la piscine communale.

Saint-Gilles :

Les écoles des écoles communales vont à la piscine communale.

Saint-Josse :

En raison de la fermeture pour travaux de la piscine communale, les élèves ne vont actuellement pas à la piscine.

Schaerbeek :

Depuis un an, la piscine communale est fermée pour rénovation et les écoles primaires communales n’ont plus de cours de natation. Ce sera encore le cas l’année prochaine. La commune, qui est un gros pouvoir organisateur gérant de nombreuses écoles, n’a pas souhaité par soucis d’équité trouver de solution particulière pour l’une ou l’autre école. Une solution a toutefois été dégagée pour les élèves du premier degré des écoles secondaires Emile Max et Fernand Blum, mais aussi pour ceux de la section sportive de l’école technique Frans Fischer. Après, lorsque la piscine rouvrira, la commune pense y envoyer les élèves de primaire durant deux des six années de leur scolarité. Il n’a pas encore été décidé quelles seront ces années.

Uccle :

Les enfants de troisième maternelle n’y vont plus depuis l’année passée. Cela prenait trop de temps avec les déplacements, l’habillage et le déshabillage par rapport au bénéfice du temps passé dans l’eau. L’ensemble des élèves de primaire vont à la piscine une semaine sur deux.

Watermael-Boitsfort :

Tous les enfants de primaire, mais aussi ceux de troisième maternelle, vont à la piscine communale une fois par semaine (20 à 25 minutes).

Woluwe-Saint-Lambert :

Les enfants de troisième maternelle et de primaire vont une fois par semaine à la piscine : 20 minutes jusqu’en deuxième primaire et 40 minutes à partir de la troisième primaire.

Woluwe-Saint-Pierre :

L’ensemble des élèves de la 3e maternelle jusqu’à la 6e primaire vont à la piscine. En primaire, c’est toutes les semaines et en maternelle, cela dépend. Pour 60 euros, les élèves reçoivent un abonnement donnant droit à un accès illimité durant 10 mois sur 12 de l’année, y compris le week-end. La commune possède son bassin.

Segec (réseau libre catholique) :

Du côté du réseau libre catholique, les écoles organisent globalement des cours de natation. C’est une obligation scolaire d’apprendre aux élèves à nager. La modalité et la fréquence varie d’un établissement à l’autre. Dans certaines écoles, c’est chaque semaine, tandis que dans d’autres, cela peut être une fois par mois. Il y a évidemment des écoles qui rencontrent des difficultés à cause de la pénurie de piscines.

J. Th.