Saint-Josse: la dégradation de l’Institut kurde classé sans suite

rue bonneelsLa nuit du 17 novembre 2016, l’Institut kurde de la commune de Saint-Josse, 16 rue Bonneels, avait été la cible de manifestants pro-Erdogan. Des feux de bengale avaient été lancés contre la façade, des vitres avaient été brisées,…

Une enquête avait été ouverte pour déterminer qui avait participé à ces dégradations. Mais on peut lire dans La Capitale que le parquet de Bruxelles a annoncé que le dossier avait finalement été classé sans suite.

Partager l'article

11 août 2017 - 09h55