Plus d’un tiers des dossiers d’abus sexuels classés sans suite

%date - %city, %country: %items a plenary session of the Brussels parliament, in Brussels, %datetext. BELGA PHOTO %photographer

En 2016, 34,88% des affaires d’abus sexuels traitées par les parquets ont été classées sans suite, selon des chiffres du ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), écrit mercredi la Dernière Heure. Le nombre total de dossiers était de 9.786, une grande part concernant des viols (3.614) et des attentats à la pudeur (3.649). En 2015, la proportion d’affaires classées sans suite dans cette catégorie était de 33,21%.

La députée fédérale Open Vld Carina Van Cauter s’inquiète de ces chiffres. « Je note que dans 39 dossiers, le parquet a classé sans suite car il a estimé que les moyens de recherche étaient insuffisants« , regrette-t-elle. « Autre élément qui m’interpelle: 41 dossiers ont été classés au motif ‘autres priorités‘. C’est inacceptable. Si l’on a des preuves dans un dossier, il faut poursuivre les enquêtes, et condamner l’auteur ».

Dans 86% des affaires, les causes d’un classement sans suite sont de nature technique: charges insuffisantes, prescription, désistement de la plainte, auteur impossible à identifier, etc. (Belga)

Partager l'article

31 mai 2017 - 07h56