Pascale Peraïta confirme que ses filles ont travaillé au Samusocial

Peraita_conseil_communal_06062017

Après les révélations parues dans la presse flamande mardi matin, l’ancienne présidente du CPAS de Bruxelles, Pascale Peraïta, a confirmé mardi après-midi que ses deux filles ont travaillé au Samusocial par le passé.

Celles-ci y ont été employées comme travailleuse polyvalente, et aide-soignante, précise Mme Peraïta dans un communiqué. « Ce travail a été effectué sous l’autorité de coordinateurs et essentiellement dans des centres éloignés du siège où se situe la direction », assure l’ancienne présidente du CPAS, qui fut directrice du Samusocial jusqu’en 2013.

La presse flamande révélait mardi matin que des proches de l’ancien bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur, de la présidente de la fédération bruxelloise du PS Laurette Onkelinx ou de Pascale Peraïta travaillent ou ont travaillé auprès du Samusocial, association venant en aide aux déshérités dans la capitale. Laurette Onkelinx a également confirmé que sa fille Sara a travaillé pour le Samusocial entre 2013 et 2015 pour un travail « qui n’était pas fictif ».

M. Mayeur et Mme Peraïta ont été contraints à la démission la semaine dernière après des révélations sur les émoluments qu’ils ont perçus du Samusocial. (Belga, photo BX1)