Molenbeek : quatre ans de prison avec sursis probatoire pour avoir tenté de partir en Syrie

Illustration picture shows the jury composition before the start of the assize trial of Rabiaa Bouras before the assize court of Brussels Capital for the murder of Tarik Hmyed. BELGA PHOTO ERIC LALMAND

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, mercredi, Salim E.G. à une peine de 4 ans de prison avec sursis probatoire pour participation aux activités d’un groupe terroriste. Ce jeune homme de 21 ans était le seul Belge à avoir tenté de se rendre en Syrie en 2016.

Le tribunal a prononcé une peine plus élevée que celle qui avait été requise par le parquet fédéral, mais il a accordé le sursis au prévenu. Alors que le procureur avait demandé une peine de 30 mois de prison, les juges ont prononcé une peine de quatre ans de prison, avec sursis total et probatoire. L’intéressé, Salim E.G., un Molenbeekois de 21 ans, a été reconnu coupable d’avoir tenté de rejoindre des groupes terroristes en Syrie en août dernier. Il était inconnu de la justice.

En 2016, il avait réussi ses études secondaires et poursuivait des études supérieures. L’enquête a révélé que ce jeune homme insoupçonnable avait néanmoins des contacts avec des combattants de groupes qualifiés de terroristes en Irak et en Syrie, et ce depuis 2015, tout en menant une vie d’étudiant comme les autres. Parmi ses contacts sur place figuraient certains de ses amis de l’école secondaire.

Selon l’enquête, il avait eu environ sept contacts différents à qui il avait demandé des conseils pour traverser la frontière turco-syrienne, notamment un certain Abu Omar Al-Shishani, haut gradé dans les rangs de Daesh (Etat islamique). Salim E.G. avait été arrêté en Turquie le 17 août 2016 puis remis à la Belgique. (Belga, photo Belga/Eric Lalmand)

Partager l'article

31 mai 2017 - 16h05