Liens entre Firdaous et la sœur d’un terroriste abattu: pas de commentaires du parquet

20170527 BRUSSELS - BELGIUM: Corporate rights free picture provided by Federale Politie - Police Federale regarding the Belga Media Support press release "Opsporingsbericht - Vermissing Firdaous BOUHALTITE SOULAÿMANE (14) in Ukkel","Avis de recherche - Disparition de Firdaous BOUHALTITE SOULAÿMANE (14) a Uccle" distibuted to media today, 20170527.  BELGA MEDIA SUPPORT PHOTO. EDITORIAL USE ONLY - NO SALES - Belga and Belga editorial board decline all responsability regarding the content of this picture.

Le parquet de Bruxelles n’a pas souhaité commenter les différents articles de presse parus mercredi au sujet de Firdaous Bouhaltite Soulaïmane, l’adolescente de 14 ans portée disparue le 24 mai dernier et dont la police a diffusé un avis de recherche. Selon lui, les articles concernant l’adolescente, dont la disparition est jugée inquiétante, sont de nature à compromettre l’enquête et un retour spontané de la jeune fille. Dans un de ces articles, il était notamment question de liens qu’aurait entretenus Firdaous avec la sœur de l’un des terroristes abattu à Verviers en 2015.

« On s’éloigne de l’objectif premier de la diffusion de l’avis de recherche qui visait à retrouver Firdaous. Les informations diffusées dans la presse sont de nature à compromettre les recherches et le fait qu’elle se présente par exemple spontanément à la police. Nous estimons que Firdaous est en situation précaire et que ces informations risquent d’accroitre sa vulnérabilité« , a indiqué le parquet de Bruxelles.

La police a diffusé samedi un avis de recherche pour Firdaous Bouhaltite Soulaïmane, une adolescente âgée de 14 ans qui a quitté mercredi dernier son domicile situé à Uccle pour se rendre à l’école et n’a plus donné signe de vie depuis. Les enquêteurs envisagent que Firdaous se soit radicalisée et soit en route vers la Syrie. Cette piste est d’autant plus prise au sérieux qu’il apparaît à présent que Yousra (24 ans), sa sœur aînée est une ‘returnee’ et aurait combattu en Syrie avant de revenir sur le territoire belge il y a six mois. Yousra a été interpellée mercredi dernier, jour de la disparition de Firdaous, et a été placée sous mandat d’arrêt dans le cadre d’un dossier de terrorisme qui relève entretemps de la compétence du parquet fédéral. La chambre du conseil a prolongé lundi la détention préventive de Yousra (24 ans) ainsi que celle de son compagnon, âgé de 22 ans.

Selon plusieurs médias, Yousra et Firdaous auraient été en contact avec Chaimaa Amghar (21), la sœur de Soufiane Amghar, l’un des deux terroristes présumés abattus à Verviers en janvier 2015. Selon le quotidien la Dernière Heure, Firdaous était suivie depuis 2016 dans le cadre d’un dossier protectionnel ouvert au parquet de Bruxelles, à la suite d’inquiétudes quant à son éventuelle radicalisation. La jeune fille aurait été exclue de son école à la suite de faits de prosélytisme et de soucis avec des enseignants, et aurait également été placée en IPPJ. (Belga)

Partager l'article

31 mai 2017 - 11h37