Le Samusocial a tenté d’empêcher le gouvernement d’enquêter

samusocialLes avocats du Samusocial ont écrit hier aux cabinets de ministres Céline Fremault (CDH) et Pascal Smet (SPA) pour les informer que le gouvernement bruxellois n’avait pas le droit d’enquêter sur l’affaire des jetons de présence des membres du bureau du Samusocial. L’information révélée par le quotidien De Morgen ce mercredi nous a été confirmée. Raison invoquée : il s’agit d’une asbl de droit privé. Entre-temps, le bureau élargi du parlement régional bruxellois a décidé ce mercredi midi de proposer la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire sur la gestion du Samusocial. De son côté, le conseil d’administration du Samusocial doit se réunir ce soir à 19h30.

Partager l'article

07 juin 2017 - 14h52