Le gouvernement s’est accordé sur le budget fédéral

Charles_michelLes principaux ministres du gouvernement fédéral se sont accordés tard dans la nuit de mardi à mercredi sur une série de nouvelles réformes structurelles en matière de fiscalité, de compétitivité et de cohésion sociale notamment. Les PME seront fiscalement avantagées avec un taux de l’ISOC passant à terme à 20%.

Le gouvernement a également décidé de soutenir l’épargnant en bon père de famille alors qu’une minorité d’épargnants, avec des revenus dépassant 500.000 euros, devra s’acquitter d’un prélèvement de 0,15%. « Mais beaucoup d’épargnants se situant en-dessous de ce revenu seront encouragés lorsqu’ils investiront dans l’économie réelle. Il s’agira d’une mesure Michel-De Croo, à l’instar de la loi Cooreman De Clercq », a indiqué mercredi le premier ministre Charles Michel.

En matière d’emploi, les flexi-jobs seront étendus au commerce de détail et la loi sur l’e-commerce sera adaptée au travail de nuit et du dimanche. Des baisses de charges seront prévues dès 2018 afin de lutter contre le dumping social dans le secteur de la construction. La période d’essai est réformée et les starter jobs encouragés.

En ce qui concerne le budget, le gouvernement s’est accordé pour l’exercice 2018 sur un effort de 0,6% du PIB, soit 2,6 milliards d’euros. En lien avec les mesures prises, il a également tracé les grandes lignes du budget 2019. Le retour à l’équilibre est repoussé. « L’Europe ne nous l’impose pas, nous poursuivons l’assainissement, les réformes structurelles et le travail sur la dette », a indiqué Charles Michel.

Le premier ministre s’est réjoui mercredi d’avoir pu « faire la démonstration de sa capacité d’arbitrage en menant à bien de grandes réformes qui s’inscrivent en parfaite cohérence dans les rails de l’accord de gouvernement ». Il s’agit selon lui de « nouvelles réformes qui viennent en soutien de la classe moyenne, des gens qui travaillent, et de la cohésion sociale ». Des mesures ont notamment été prises en faveur de la déductibilité des frais de garde et de l’octroi automatique des droits sociaux. Un plan du handicap a été arrêté. (avec Belga)

Partager l'article

26 juillet 2017 - 07h53