E-mail sexiste envoyé aux étudiants de l’ULB : l’émettrice du message ne sera pas sanctionnée

En lien avec l’envoi la semaine dernière d’un e-mail à caractère sexiste aux étudiants de la faculté de Médecine de l’ULB (Université libre de Bruxelles), le doyen Marco Schetgen a fait une mise au point lundi midi avec les personnes qui organisent la cérémonie de proclamation des résultats du 28 juin prochain. Il s’inscrit dans une optique de sensibilisation, non de punition. Il n’y a donc pas eu de sanction prise à l’égard de l’émettrice du mail.

Pour rappel, le mail donnait notamment des consignes vestimentaires déplacées aux étudiantes pour la proclamation du 28 juin. Il stipulait que « d’un point de vue esthétique, il est préférable que les jeunes femmes revêtent une robe ou une jupe ainsi qu’un joli décolleté et les hommes, un costume ». Ce mail émane du secrétariat de la faculté de médecine, qui est entièrement composé de femmes.

Pour Nicolas Dassonville, le porte-parole de l’université, le fait que l’émetteur soit une femme ne retire en rien le caractère sexiste du texte, jugé contraire aux valeurs et habitudes de l’ULB. L’erreur a été reconnue. Le doyen de la faculté a tenu à l’assumer au nom de la faculté. Il a présenté jeudi, par mail et sur les réseaux sociaux, des excuses à l’ensemble des étudiants. La réunion de lundi visait entre autres à mettre les choses au point et à éviter qu’une telle situation ne se reproduise à l’avenir.

« L’université a mis en place depuis plusieurs années une politique d’égalité des genres », souligne Nicolas Dassonville. « On est plutôt dans le dialogue et l’éveil des consciences par rapport aux discours de sexisme latent et on veut continuer dans cette optique ».

Si cet incident isolé est clos, le BEA (Bureau des Etudiants Administrateurs) estime qu’il révèle un problème de fond et qu’il devrait servir de catalyseur pour combattre plus fortement le sexisme ordinaire à l’université. (Belga)

Partager l'article

29 mai 2017 - 17h07