Cuisines Bruxelloises : Groen demande le « démantèlement du système répandu d’enrichissement »

20121014 - BRUSSELS, BELGIUM: Bart Dhondt and Bruno De Lille pictured in a bar, in the evening, on the day of the Belgian municipal and provincial elections, in Saint-Josse-ten-Noode / Sint-Joost-ten-Node, Sunday 14 October 2012. BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Le conseiller communal écologiste Bart Dhondt (photo – à gauche, avec Bruno De Lille) a plaidé jeudi pour le « démantèlement du système très répandu d’enrichissement personnel » au niveau des ASBL de la Ville de Bruxelles. Selon lui, le scepticisme qui l’animait à l’annonce de la désignation de Philippe Close (PS) n’a pas été levé, avec la diffusion de l’information selon laquelle des jetons de présence portant sur un important montant ont été attribués au sein des Cuisines bruxelloises.

Pour M. Dhondt, la fonction d’échevin oblige parfois celui-ci à siéger dans certaines asbl, ce qui peut être déterminé de manière statutaire, mais il n’est pas acceptable que l’on soit rémunéré pour ce faire. De plus, il faut mettre fin au système de rémunération forfaitaire et ne prévoir de rémunération qu’en cas de présence officielle. Le niveau de celle-ci doit en outre être en rapport avec le travail fourni, mais un échevin ne devrait pas y avoir droit. Les Verts jugent par ailleurs le dispositif qui prévoit à la fois un Conseil d’Administration et un Bureau « exagéré ».

Johan Van Den Driessche (N-VA) a pour sa part jugé que la confiance avec tout le collège de la Ville de Bruxelles était rompue. Le conseiller communal de la formation nationaliste a dit ne pas comprendre que le MR et l’Open Vld n’envoient pas de signal clair dans ce dossier. Cela n’empêche pas, selon lui, que le cadastre des mandats annoncé doit apporter un changement de situation. Cela constitue un premier pas insuffisant, mais qui va dans la bonne direction, aux yeux de la N-VA. (Belga, photo Belga/Laurie Dieffembacq)

Partager l'article

15 juin 2017 - 19h43