Hockey sur gazon : les Red Lions s’imposent en Grande-Bretagne (0-4) et mènent en Pro League

Les Red Lions, champions du monde en titre et N.1 mondiaux, ont remporté 0-4  face à la Grande-Bretagne (FIH-7) leur 6e match de la Hockey Pro League, dimanche après-midi dans les installations de la ‘Lee Valley Hockey and Tennis Center’ de Londres.

Après une interruption d’un mois consacrée aux playoffs de l’Audi Hockey League, les hommes de Shane McLeod restent ainsi toujours invaincus et reprennent la tête du classement de la compétition rassemblant les huit meilleures nations mondiales.

Sans quelques titulaires retenus par les playoffs du championnat néerlandais et sans Simon Gougnard qui n’est pas monté au jeu, Shane McLeod put néanmoins compter dimanche sur le retour efficace de John-John Dohmen. L’ancien meilleur joueur mondial était indisponible en match avec les Red Lions depuis début décembre et la phase de poules en Coupe du monde en Inde, où il avait été contraint de quitter ses équipiers durant le tournoi en raison d’une maladie des voies pulmonaires.

Face à des adversaires battus samedi 2-3 par l’Argentine et qu’ils avaient dominés 6-0 en demi-finales des derniers Mondiaux, les Belges ont rapidement pris possession des 50 mètres adverses. Et même si ce fut Vincent Vanasch qui dût le premier s’employer pour détourner un tir de revers, la domination resta belge et fut traduite par un premier but. Tom Boon récupéra une balle dans les 25 mètres pour offrir un bel assist à Florent Van Aubel qui trompa Harry Gibson de près (0-1, 13e). Les occasions restèrent belges dans le quart-temps suivant, avec des essais de Cédric Charlier, Sébastien Docquier et Tom Boon, très en verve en première mi-temps et élu d’ailleurs Joueur du match. Pendant ce temps, la défense de Vanasch continua à réaliser le sans faute.

Le premier penalty corner ne tomba qu’après le repos sur une action d’Alexander Hendrickx. Le défenseur de Pinoké, spécialiste de la phase, envoya son sleep sur George Pinner, remplaçant à la mi-temps de Gibson. Le rebond profita à Dohmen, qui célébra son retour en doublant l’avance des Lions (39e). A deux minutes de la fin du 3e quart, une nouvelle récupération des attaquants belges permit à Victor Wegnez de servir Van Aubel. La déviation du ‘Magicien’ fut stoppée par Pinner, mais le capitaine Thomas Briels suivit bien pour porter le score à 0-3 (43e). Vanasch préserva cette avence en arrêtant un envoi de Will de Calnan juste avant d’aborder les quinze dernières minutes de jeu. Le rythme tomba d’un cran dans la dernière période, la Grande-Bretagne prenant même la possession de balle à son avantage. Mais pas de quoi inquiéter Vanasch et sa défense bien orchestrée par Arthur De Sloover. Dohmen s’offrit même un doublé à trois minutes du terme en suivant bien une balle contrôlée en l’air par Charlier (0-4, 57e).

Avec 15 points sur 18, la Belgique domine le classement de cette première édition de Pro League qui se terminera fin juin par un Final Four à Amsterdam. Elle devance l’Australie, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne, reléguée de la 3e à la 4e place après ses deux défaites consécutives.

Les Red Lions disputeront le match retour contre la Grande-Bretagne le jeudi 30 mai (13h30), à la Wilrijkse Plein d’Anvers, où ils joueront également leurs deux autres duels à domicile contre l’Allemagne (FIH-5), le dimanche 2 juin, et les Pays-Bas (FIH-3), le samedi 8 juin.

Les Red Panthers s’inclinent

L’équipe nationale dames de hockey s’est pour sa part inclinée 2-0 en Grande-Bretagne (FIH-2), pour son 7e match de Hockey Pro League, dimanche après-midi, dans les installations de la Lee Valley Hockey & Tennis Center de Londres.

Malgré une préparation minimale en raison des playoffs du championnat national, les Red Panthers ont fait jeu égal dans le premier quart-temps avec les championnes olympiques, battues aux shoot-outs 1-2 par les Argentines samedi après un partage 1-1 au terme du temps réglementaire. Le premier penalty corner (pc) fut belge, mais Ambre Ballenghien, très active en début de partie à la pointe de l’attaque, ne réussit pas à dévier le tir en plein axe d’Aline Fobe.

Changement radical dans la période suivante. La pression britannique s’intensifia et il fallut plusieurs interventions de classe mondiale d’Aisling D’Hooghe pour garder le nul jusqu’au repos. D’abord sur un tir de revers de la capitaine Hollie Pearne-Webb, puis sur deux pc, dont le deuxième amena une phase conclue du bord de cercle par Laura Unsworth, mais son but fut annulé par l’arbitrage vidéo pour un back-stick. La gardienne du Waterloo Ducks sauva encore à deux reprises son équipe et lorsqu’elle sembla battue sur un tir de Grace Baldson, ce fut le montant droit de son but qui lui vint en aide.

La tendance ne s’inversa pas dans le troisième quart, les joueuses de Niels Thijssen ne parvenant pas à s’approcher de la gardienne adverse. Jouant à dix suite à une carte verte d’Emma Puvrez, les Panthers concédèrent trois pc d’affilée. Le dernier permit à Baldson de ‘sleeper’ dans le plafond droit de la cage belge, trompant D’Hooghe 3 minutes avant d’entamer la dernière période. Il y eut bien une réaction belge dans le 4e quart, mais trop approximative et sans vrai danger. D’une très belle percée dans la défense belge Lily Owsley fit même 2-0 d’un tir meurtrier de revers (53e). Les trois pc obtenus par les Belges en fin de partie ne modifièrent plus le score.

Suite à cette défaite – la deuxième des joueuses de Niels Thijssen depuis le début de la compétition rassemblant les 9 meilleures nations mondiales (2-0 en Argentine dans leur premier match)- la Belgique, dépassée par l’Australie, recule à la 4e place du classement toujours dominé par les Pays-Bas devant l’Argentine. Les Red Panthers se déplaceront samedi prochain en Chine, avant de disputer le match retour contre les Britanniques le 31 mai à la Wilrijkse Plein d’Anvers.

Avec Belga – Photo : Belga/Laurie Dieffembacq

Partager l'article

19 mai 2019 - 20h00