Rassemblement d’une soixantaine de gilets jaunes devant le siège d’Engie/Electrabel

Un rassemblement et une action “Engie m’a tuer” des Gilets jaunes avait lieu vers 13h devant le siège Engie/Electrabel, situé Boulevard Simon Bolivar, contre l’augmentation des factures d’énergie. Ils y dénonçaient les augmentations de tarifs pour des milliers de belges. Ce rassemblement est le septième organisé en Région bruxelloise.

Après Bruxelles, Ixelles, Jette et Molenbeek-Saint-Jean, c’est désormais à Schaerbeek que les Gilets jaunes ont manifesté ce samedi pour protester contre la hausse du pouvoir d’achat. Le bourgmestre de Schaerbeek (DéFI) avait confirmé l’information de la DH annonçant un rassemblement sur la place Simon Bolivar, devant la gare de Bruxelles-Nord, ce samedi.

Les manifestants en gilets jaunes étaient environ soixante, selon les organisateurs, à se rendre en début d’après-midi devant le siège social d’Engie Electrabel, boulevard Simon Bolivar 34 à Bruxelles, près de la gare du Nord.

La manifestation a rassemblé une vingtaine de gilets jaunes devant le siège d’Engie.  “Electrabel/Engie se fait des profits énormes sur notre dos. Nous avons de plus en plus difficile de payer nos factures d’énergie. Engie paie à peine des taxes, alors que nous payons une TVA de 21% sur notre facture. Se chauffer, ce n’est pas un luxe! Au 1er janvier 2019, les tarifs ont augmenté de plus de 30% pour des milliers de belges. On nous dit que nous devons nous habituer aux factures chères ?!?! JAMAIS ! Nous, les Gilets Jaunes, nous ne pouvons pas accepter d’être ruinés à cause des factures d’énergie”, estiment les organisateurs du rassemblement.

Les manifestants ont respecté une minute de silence, distribué des roses ou encore arboré des brassards noirs pour rendre hommage à Roger, le “gilet jaune” décédé ce vendredi soir à Visé.

Les gilets jaunes se sont ensuite déplacés jusqu’au siège de Proximus, situé non loin de là, boulevard du Roi Albert II 27 à Schaerbeek, pour y dénoncer la vague de licenciements annoncée dans cette entreprise semi-publique.

Le rassemblement s’est déroulé dans le calme. Aucun incident n’est à déplorer, selon la porte-parole de la zone de police Bruxelles-Nord, Audrey Dereymaeker.

Photo: Belga/Hatim Kaghat

 

Partager l'article

12 janvier 2019 - 12h21