L’Été à Josaphat : un parc provisoire s’annonce cet été sur la friche Josaphat

Friche Josaphat Parc Transitoire - SAU-MSI.brussels GlobalView

Alors que la friche Josaphat continue d’animer les débats sur sa future occupation entre associations et gouvernement bruxellois, la Société d’Aménagement Urbain (SAU) bruxelloise annonce que l’ancienne gare de triage Josaphat deviendra un parc provisoire dès cet été, après divers aménagements.

Après See U sur le site de Usquare à Ixelles et MolenWest sur le site de la gare de l’Ouest à Molenbeek, la SAU a été chargée par la Région bruxelloise de réaliser un nouveau parc provisoire sur les bases de la friche Josaphat, qui fait actuellement l’objet d’un PAD qui doit encore être approuvé par le gouvernement bruxellois. Le site de l’ancienne gare de triage Josaphat se transformera en parc dès cet été et proposera à l’avenir des activités comme sur les autres projets d’occupation temporaire de la SAU.

Sur l’image ci-dessus, le tracé en bleu définit ce que sera ce parc temporaire. Des aménagements sont prévus, en collaboration avec Bruxelles Environnement. Des clôtures seront posées aux abords des voies du chemin de fer et pour protéger une zone de la friche, qui restera inaccessible “pour y maintenir la biodiversité”, prévient la SAU.

Différent de See U et MolenWest

“Il est encore trop tôt pour pouvoir détailler tout ce qui se passera dans le futur parc”, précise Gilles Delforge, directeur de la SAU. “L’idée maîtresse de « L’Été à Josaphat » est de permettre aux Schaerbeekois, aux Everois et à tous les Bruxellois qui le souhaitent de pouvoir découvrir le site, s’y promener et y mener les activités que l’on mène une belle journée d’été en famille ou entre amis dans un parc : pique-niquer, profiter du soleil, jouer, toutes générations confondues, découvrir la nature… La culture ne sera pas oubliée.”

La société régionale annonce également des partenariats en vue avec des associations schaerbeekoises et éveroises pour animer cette occupation transitoire de la friche Josaphat, qui sera toutefois différente que See U et MolenWest. “Mais le fil rouge est le même : faire contribuer le foncier de la Région et de la SAU au développement de la cohésion sociale dans le quartier où il est situé”, conclut Gilles Delforge.

Gr.I. – Photo : SAU-MSI.brussels/GlobalView

Partager l'article

10 juillet 2020 - 16h24
Modifié le 10 juillet 2020 - 16h24