Découvrez   

Les activités de prostitution pourront reprendre dès le 1er juillet à Saint-Josse

Autorisées depuis le 15 juin à Schaerbeek, les activités de prostitution reprendront finalement le 1er juillet à Saint-Josse, a confirmé le bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir par voie de communiqué.

La commune confirme que la reprise de ces activités pourra se faire dès le 1er juillet dans des conditions particulières : les maisons closes devront être fermées entre 1h00 et 7h00 du matin, et elles ne pourront pas ouvrir entre 10 et 18 heures le dimanche “afin de respecter la vocation familiale et résidentielle de ce quartier”.

Cette décision a été prise en accord avec les acteurs du milieu associatif qui aident les travailleuses du sexe, une délégation d’habitants, la zone de police et les services communaux. En outre, une charte de déontologie du secteur a également été actée après un travail de concertation avec ces différents acteurs. Des réunions trimestrielles auront ensuite pour “évaluer le respect de la charte et pérenniser le dialogue initié”, précise la commune.

Nous avons pu acter la réouverture des activités de prostitution au 1er juillet moyennant le respect du protocole sanitaire avalisé par le ministre Denis Ducarme (MR). Je regrette à ce sujet l’absence de mesures claires de la part des autorités compétentes. Les communes ont dû avancer seules et en ordre dispersé ce qui a donné lieu à des situations différentes dans des communes parfois limitrophes”, explique Emir Kir.

Le gouvernement fédéral a en effet présenté début juin un protocole pour les travailleuses du sexe, validé par les experts du GEES, dans le respect des mesures sanitaires.

Lire aussi : Une travailleuse du sexe introduit un recours au Conseil d’Etat contre Saint-Josse

Gr.I. – Photo : capture BX1

Partager l'article

19 juin 2020 - 17h15
Modifié le 19 juin 2020 - 17h15