Découvrez   

Chantier de la place Rogier : la Région bruxelloise va payer 1,2 million d’euros à Viabuild

La Région bruxelloise a trouvé un accord pour un montant de 1,2 million d’euros avec l’entreprise belge Viabuild, qui estime avoir subi des pertes financières suite aux retards quant au chantier en surface de la place Rogier.

L’information révélée par la RTBF nous a été confirmée par le cabinet du ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) : la Région bruxelloise a bien trouvé un accord avec l’entreprise belge Viabuild quant au chantier en surface de la place Rogier. La société de construction basée à Malines estime en effet avoir subi des lourdes pertes financières suite au retard accumulé lors des derniers mois du chantier, et menaçait d’éventuelles poursuites. Un accord a finalement été trouvé et la procédure, toujours en cours, permettra à Viabuild de toucher 1,2 million d’euros de la part de la Région bruxelloise, avec l’accord du gouvernement.

Lancé en septembre 2006, le projet du réaménagement de la place Rogier a subi de nombreux retards au fil des années. À l’époque, le ministre de la Mobilité Pascal Smet (en place jusqu’en 2009 avant de revenir à cette fonction en 2014) espérait que ce chantier d’un budget de 19 millions d’euros soit finalisé pour début 2009. Après les différentes études menées, le chantier devait finalement être terminé pour 2013, avec une inauguration prévue au printemps de cette année-là. Mais les travaux en surface et ceux concernant le fameux auvent en verre et en acier ont subi de nombreux contre-temps.

(Le projet imaginé par le bureau d’architectes bruxellois de Xavier de Geyter en 2006 – Photo : Belga)

Plus de cinq ans de retard

Un proche du gouvernement nous confirme que le précédent gouvernement bruxellois avait décidé de mener deux cahiers des charges distincts autour de ce chantier : l’un pour les travaux en surface, l’autre pour l’auvent. “Cela a empêché une certaine coordination et, en prime, une des entreprises choisies pour mener les travaux du auvent est tombée en faillite”, explique-t-on. En outre, le gouvernement régional actuel a finalement décidé de mener les travaux d’étanchéité du tunnel Rogier, que le précédent gouvernement avait décidé de retarder “pour des questions d’économies”.

Le chantier a ainsi pris plus de cinq ans de retard, mais les travaux en surface sont enfin clos, et il reste désormais à peaufiner ce fameux auvent. La membrane supérieure de l’édifice doit encore être remaniée, mais cela ne pourra se faire qu’en cas de bonnes conditions météorologiques, et seulement au terme d’une expertise que l’entreprise en charge de ce chantier doit encore mener. Bref, le chantier de la place Rogier ne sera officiellement terminé qu’à la fin de ces derniers travaux de finition. Pour un budget avoisinant les 35 millions d’euros.

Un audit global quant à ce chantier à rallonge sera mené au terme de ce chantier, nous confirme le cabinet de Pascal Smet.

Gr.I. – Photo : BX1

Partager l'article

04 janvier 2018 - 22h12
Modifié le 13 septembre 2018 - 18h33