Les listes d’union francophone ont perdu des plumes dans la périphérie de Bruxelles

Les listes Union Francophone ont perdu des sièges dans la plupart des communes sans facilités de la périphérie de Bruxelles, à l’occasion des élections locales de dimanche. Dans les communes à facilités, seules les communes de Wezembeek-Oppem et de Rhode-Saint-Genèse où ces listes ont conservé ce type de configuration, autorisent une comparaison avec 2012.

A Rhode-Saint-Genèse, les francophones ont gagné un siège. A Wezembeek, ils en ont perdu un.

Dans les autres communes flamandes, limitrophes de Bruxelles, les listes UF ont perdu un siège tant à Dilbeek (trois sièges) qu’à Vilvorde (2) et Zaventem (6). Idem pour “Overijse Plus (6 sièges) et PF à Leeuw-saint-Pierre (7). A Grimbergen, UF a même perdu deux sièges, n’en conservant plus qu’un. Beersel est l’éclaircie notoire dans la grisaille: la liste UF emmenée par Perrine Marchal a obtenu cinq sièges, soit un de plus qu’en 2012. A Tervueren, c’est le statut quo (4).

Belga

Partager l'article

16 octobre 2018 - 07h20