Un plan de sécurité pour mieux lutter contre la criminalité à Zaventem

La nouvelle procureur du Roi de Hal Vilvorde, Ine Van Wymersch, veut mettre en place un plan de sécurité pour mieux lutter contre la criminalité à l’aéroport de Zaventem, détaille-t-elle dans La Dernière Heure samedi.

Outre la menace terroriste, les trafics en tout genre sur le site, que ce soit de la drogue, des faux documents, de la contrefaçon, doivent être appréhendés de ce qui se passe du hall de départ à la zone de livraison en passant par les pistes, dans une vision globale.

“L’aéroport de Zaventem, c’est un mini-village. Les zones de police ont l’obligation d’établir un plan de sécurité. Ce n’est pas le cas pour l’aéroport. Mais j’estime que cela doit changer parce que plusieurs acteurs de sécurité interviennent à Brussels Airport. Il y a les services des douanes, la police aéroportuaire, la police judiciaire fédérale, etc. Il faut tendre à davantage de collaboration mais, pour cela, il est nécessaire d’avoir une vision globale de ce qui se passe à l’aéroport. Et actuellement, force est de constater que notre position d’informations y est trop faible. Il faut la renforcer”, estime la procureur du Roi, qui espère que tout soit sous contrôle d’ici la fin de son mandat, entamé pour cinq ans au mois de mars dernier.

Pour améliorer la collaboration entre les services au sein de l’aéroport, elle estime qu’il faut renforcer les moyens policiers sur le site.

Belga

Partager l'article

18 mai 2019 - 11h32