Découvrez   

Un indépendant sur quatre attend son droit passerelle

De nombreux indépendants n’ont toujours pas touché les indemnités promises alors que leur activité était à l’arrêt forcé. 25% des paiements devraient encore être effectués car les organismes de paiement accusent un certain retard, rapporte Le Soir mardi.

Au cabinet du ministre fédéral des Classes moyennes, Denis Ducarme (MR), on estime que “25% des paiements doivent encore être effectués” pour les indemnités de droit passerelle. Quatre caisses de paiement ont effectué entre 90 et 100% des versements; cinq se situent autour de 70%; et deux plus petites caisses doivent encore clôturer plus de 50% des dossiers. Le retard accusé est principalement dû au fait que les règles d’octroi ont changé. “Jusqu’en juin, la règle était de payer le plus vite possible“, explique Thierry Evens, porte-parole de l’Union des classes moyennes (UCM). “Mais désormais, les instructions qui nous sont envoyées par l’Inasti remplissent douze pages“. L’augmentation des exigences a accru d’autant la durée d’examen de chaque dossier.

>> Les conditions d’accès au droit passerelle se durcissent à partir du 1er septembre

Le droit passerelle est une indemnité qui équivaut pour l’indépendant, aux allocations de chômage temporaire du salarié et représente par mois 1.614,10 euros pour les personnes ayant charge de famille et 1.291,69 euros pour les autres. La mesure fait l’unanimité au sein des organisations représentatives des indépendants car elle a permis à ceux-ci de traverser le confinement en limitant les dégâts économiques.

Belga – Photo: Laurie Dieffembacq/Belga

Partager l'article

02 septembre 2020 - 07h24
Modifié le 02 septembre 2020 - 07h24