Découvrez   

Stib : des mesures proposées aux chauffeurs, “le mouvement se poursuit ce vendredi”

Les organisations syndicales représentées au sein de la Stib et la direction de la société bruxelloise de transports en commun sont tombées d’accord sur une série de mesures à proposer aux chauffeurs de bus et de trams qui réclament depuis lundi une meilleure sécurité sanitaire face au coronavirus.

Depuis lundi, des chauffeurs de bus et de trams de la Stib protestent contre le manque de mesures de protection suite à la reprise du trafic régulier dans les transports en commun. En cette crise sanitaire du coronavirus, ils réclament notamment une limitation du nombre de voyageurs dans les véhicules, afin de mieux respecter la distanciation sociale, ou encore des protections en plexiglas pour la cabine des véhicules.

Lire aussi : Le réseau de la Stib reste perturbé ce jeudi : le point à 17h15

Une réunion a été organisée ce jeudi entre les organisations syndicales et la direction de la Stib afin de plancher sur ces éventuelles mesures. Selon nos informations, ces mesures, cautionnées par les syndicats, ont désormais été envoyées par e-mail aux chauffeurs qui ont fait valoir leur droit de retrait depuis ce lundi. “Ces mesures vont dans le sens des demandes des chauffeurs”, nous confirme-t-on à la Stib.

Parmi ces mesures, les syndicats et la direction confirment tout d’abord dans cet accord proposé que le port du masque dans les postes de conduite et dans les espaces de vente et d’information n’est plus obligatoire. Ce port reste obligatoire lors des déplacements à l’intérieur du véhicule ou lors de déplacements et interventions sur d’autres parties publiques du réseau. Des propositions au niveau des congés et des services coupés ont également été prévues, pour répondre aux demandes des chauffeurs. Il est également prévu pour les chauffeurs de débuter leur service sur la ligne, sans passer par le dépôt, et de terminer leur service sur ligne, sans passer par le dépôt également, après contact avec la hiérarchie, et ce jusqu’au 28 juin inclus. Enfin, le nettoyage actuellement réalisé sur certains terminus sera prolongé tant que nécessaire.

Concernant la limitation du nombre de voyageurs dans les véhicules, la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) explique que cela n’est pas possible mais annonce que des contrôles seront renforcés pour vérifier que les voyageurs portent bien le masque et respectent la distanciation sociale.

“Rejeté à l’unanimité”

Aucune assemblée générale n’est toutefois prévue, et ce sera désormais aux chauffeurs de reprendre ou non le chemin du travail ce vendredi, s’ils s’estiment satisfaits des mesures proposées par la Stib. Mais selon un chauffeur de la Stib contacté, l’accord proposé serait rejeté “à l’unanimité” dans l’ensemble des dépôts et des chauffeurs feront encore valoir leur droit de retrait ce vendredi. Une lettre ouverte adressée aux ministres bruxellois est également en préparation, et déjà signée “par des centaines d’agents” de la Stib.

Gr.I. et Marie-Noëlle Dinant – Photo : Belga/Thierry Roge

■ Duplex de Marie-Noëlle Dinant et Thierry Dubocquet.

Partager l'article

14 mai 2020 - 18h10
Modifié le 15 mai 2020 - 07h05