Stéphane Roberti: ” Par rapport à nos craintes, tournons les choses de manière positive”

Le nouveau bourgmestre de Forest, Stéphane Roberti (Ecolo), a répondu aux questions de Jean-Jacques Deleeuw dans l’Interview de ce lundi. Ensemble, ils sont revenus sur la thématique de “Forest une ville sans peur” et sur l’avenir des candidats écolo à la Région.

Le 21 janvier prochain, le bourgmestre de Forest présentera son accord de politique générale pour les six prochaines années. Dans le texte, il parle notamment d’une ville sans peur. ” Beaucoup d’états sont pris en otage par des partis qui divisent les gens. On le voit aux Etats-Unis. Ici on dépense de l’argent pour des centres fermés. Nous, on prône plutôt pour l’émancipation. Barcelone est à la base de cette initiative en 2017. Au niveau municipal, beaucoup de choses peuvent se faire. C’est l’idée de se dire que par rapport à nos craintes, tournons les choses de manière positive et développons une autre vision de la société post-productiviste. Il faut être positif et construire sur les difficultés. Par exemple, on peut faire en sorte que les espaces publics soient aménager pour faciliter les rencontres.”

Récemment, la commune de Forest a connu quelques remous suite à l’annonce de la création d’une IPPJ pour 30 jeunes à deux pas de Forest National. Pour Stéphane Roberti, il est en effet dommage que certains partis jouent sur les peurs des gens et il pense que cette IPPJ pourrait même être un élément positif pour le quartier dans les années à venir.

“Zakia Khattabi se bat pour Bruxelles”

 

Pour les élections de mai prochain, la co-présidente d’Ecolo, Zakkia Khattabi se présentera au fédéral tandis que le député bruxellois, Alain Maron, sera tête de liste à la Région. Cependant, Zakia Khattabi a fait part de sa volonté de devenir ministre-présidente bruxelloise si Ecolo en avait la possibilité. Un message un peu trouble qui peut étonner les écologistes de la première heure. ” Je suis content de voir que Zakia Khattabi se batte pour Bruxelles. C’est son objectif et il faut voir où c’est le plus inintéressant qu’elle soit. Je pense qu’Ecolo peut briguer la ministre-présidence. Je sais qu’au fédéral aussi, une série de dossier est important pour les gens. Il y a une équipe qui est là. Alain Maron est tête de liste et je suis confiant. Le résultat des élections sera bon.”

Regardez l’intégralité de l’Interview

La rédaction

Partager l'article

14 janvier 2019 - 13h30