Schaerbeek : une partie de la rue d’Aerschot deviendra la rue de Cologne

Non, la rue d’Aerschot n’est pas qu’un lieu dédié à la prostitution. Une partie de l’artère est résidentielle. À la demande de ses habitants, la commune va redonner au tronçon son ancien nom : rue de Cologne.

La partie située entre l’avenue de la Reine et la rue des Palais n’a ni vitrine ni carrée, mais pour la plupart de ses habitants, donner son adresse est souvent source de moqueries et de malaise. “Beaucoup de personnes passent par là et viennent pour ce qu’il y a de l’autre côté”, explique l’un d’entre eux. “Rue d’Aerschot, c’est connu pour les prostituées. Et c’est vrai que quand vous vous présentez quelque part, soit pour un emploi soit quand on vous demande où vous habitez et que vous dites rue d’Aerschot, on vous regarde bizarrement ou si c’est une dame, on la regarde autrement”, raconte un autre. “Je veux déménager à cause du nom de cette rue”, insiste un troisième.

Les autorités communales ont accédé à leur demande et la portion de rue devrait bientôt devenir la rue de Cologne. “Le conseil communal a décidé. Il faut désormais l’avis d’une commission de toponymie pour valider le nouveau nom que nos proposons: la rue de Cologne. Comme c’est le nom que la rue portait avant 14-18, cela nous semble légitime de reprendre l’ancien nom historique. Et puis quand on aura le retour de l’avis, il y aura une décision formelle, le changement de plaques de rues. On changera le nom dans le registre national pour que les citoyens aient leur adresse quoi soit automatiquement transformée, etc”, explique le bourgmestre Bernard Clerfayt (DéFi).

■ Reportage de Marie-Noëlle Dinant, Yannick Vangansbeek et Brin Addison

 

Partager l'article

19 mars 2019 - 13h04