Schaerbeek : “C’était un crime raciste”

Le 7 mai 2002, un voisin tuait Habiba et Ahmed Isnasni et blessait deux de leurs cinq enfants. Aujourd’hui, Kenza, souhaite qu’une partie de la rue Vanderlinden change de nom.

Les faits se sont déroulés au 121 de la rue Vanderlinden à Schaerbeek. La famille Isnasni est victime d’un voisin militant d’extrême-droite. Il tue le père, la mère et blessent les enfants de 6 et 11 ans. Il faudra l’intervention d’un voisin pour sauver Kenza.

“C’est un moment difficile mais il faut marquer le coup et dire qu’on ne veut plus que cela se reproduise. Ce travail de mémoire est nécessaire. Cette commémoration concerne tout le monde. C’était un crime raciste. Cet homme avait des propos racistes et était connu des services de police”, rappelle Kenza Isnasni.

■ Reportage de Michel Geyer et Elodie Fournot

Partager l'article

07 mai 2019 - 12h48