Découvrez   

Problème de linge au SIAMU: les pompiers n’ont plus de tenues propres

Depuis mardi, le fournisseur du SIAMU a stoppé ses services, peut-on lire dans le journal La Capitale ce samedi. Le Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente de la Région de Bruxelles-Capitale n’a par conséquent plus de tenues propres. Les pompiers et ambulanciers sont dans l’obligation de les laver chez eux alors que cette situation est totalement interdite.

Depuis avril 2017, la firme qui s’occupe de récupérer le linge sale et de livrer les vêtements de travail propres n’a plus été payée. Suite à ces factures impayées, le fournisseur a totalement arrêté ses activités auprès du SIAMU mardi.

Lors de l’incendie de l’usine Milcamps à Forest, cette situation a posé problème pour pas mal des pompiers sur place. Une femme pompier témoigne dans le quotidien bruxellois en expliquant qu’elle s’est retrouvée sans vêtement de rechange et a dû emprunter une tenue à l’un de ses collègues. Laver sa tenue est obligatoire après une intervention car elle a été contaminée par les émanations de fumée.

La tenue en question est celle qui est portée en dessous de la protection jaune ou orange. Le SIAMU s’explique à La Capitale en évoquant un problème administratif  : “nos services ont fait le nécessaire pour lancer le marché public des lavages de ses tenues bleues. Ce marché a néanmoins fait l’objet d’un recours au conseil d’Etat”, déclare la responsable de la communication Malika Abbad. Tant que ce dossier n’est pas en ordre, le service public ne peut donc pas payer son fournisseur.

 

 

Partager l'article

25 novembre 2017 - 15h23
Modifié le 25 novembre 2017 - 15h23