Politique migratoire: à la veille du Sommet européen, le magazine #M relance le débat

Le Sommet européen qui se déroule jeudi et vendredi se penchera sur le dossier de la migration.

Le regroupement familial est la première voie migratoire légale en Belgique, avant l’obtention du statut de réfugié. Mais le droit de vivre en famille est “sous pression”, observe Myria, le Centre fédéral Migrations, dans son rapport “La migration en chiffres et en droits 2018”, présenté mardi au Sénat. Pour cet organisme public autonome, la Belgique ne tient pas suffisamment compte de considérations humanitaires dans les situations impliquant des familles.

En 2016, près de 51.000 premiers titres de séjours ont été délivrés pour des raisons liées à la famille, dont 48% à des citoyens de l’Union européenne. Ce chiffre est relativement stable, alors que la Belgique a enregistré un pic de demandes d’asile l’année précédente.

A cet égard, le magazine #M s’est interrogé sur la politique migratoire que l’on veut pour demain et ce, à la veille du Sommet européen qui se penchera sur le dossier de la migration.

Autour de la table, François De Smet, directeur de Myria; Nicolas Van Nuffel, responsable plaidoyer – CNCD-11.11.11; Marie Arena, députée européenne PS et Georges-Louis Bouchez, délégué général du MR.

► Du mardi au vendredi à 18h25, après le “18h”, retrouvez notre magazine M

Partager l'article

28 juin 2018 - 06h46