Découvrez   

Molenbeek : des gardiens de la paix en quarantaine, après qu’un collègue ait été testé positif au coronavirus

Une brigade de gardiens de la paix molenbeekois est en quarantaine depuis lundi, après qu’un collège ait développé le coronavirus. Ils estiment que la commune n’a pas agi assez vite, rapportent nos confrères de la DH.

Tout commence avec l’un des gardiens de la paix, dont un proche vivant sous le même toit est déclaré positif au Covid-19. “Le gardien a alors prévenu ses collèges et responsables de la situation, et les appellent à être attentifs aux symptômes, et à garder les distances avec lui“, évoque un collège, interrogé par la DH et préférant rester anonyme.

Alors que le responsable n’aurait pas su comment réagir, et aurait entendu que, sans symptômes, on pouvait continuer à travailler, le gardien de la paix poursuit le travail, et entreprend, seul, les démarches pour se faire tester. “Son médecin l’a appelé lundi, alors qu’il était au travail, pour lui annoncer qu’il avait contracté le virus“.

Le gardien a donc été placé en quarantaine, comme l’ensemble de sa brigade, soit une vingtaine de personnes. Cela représente environ un tiers des effectifs molenbeekois.

Les gardiens de la paix dénoncent que la commune n’ait pas agi assez vite. De son côté, les services communaux évoquent “n’avoir été informés officiellement que lundi, et avoir réagi directement“.

ArBr – Photo : BX1 (illustration)

Partager l'article

20 juin 2020 - 13h18
Modifié le 20 juin 2020 - 15h06