Malaise dans la grande distribution

Après le plan de restructuration qui a frappé les salariés de Carrefour fin janvier 2018, les salariés Lidl ont affronté leur direction une semaine durant, jusqu’à arriver à un accord ce mardi 1er mai. 

Un mouvement de grève a paralysé les magasins Lidl depuis le milieu de la semaine passée. Les syndicats dénoncent les conditions de travail, “une recherche de productivité sans cesse accrue” qui “épuise des équipes arrivées à la limite de ce qu’elles peuvent supporter”.

Une première réunion de conciliation a échoué dans la nuit de vendredi à samedi. Finalement, un accord a été trouvé ce mardi entre les syndicats et la direction. Cette dernière répond à la demande des syndicats d’ajouter un équivalent temps plein par semaine et par magasin (42 heures), non pas pour une période de six mois (comme l’avait proposé la direction), mais pour une période indéterminée.

Deux employées des magasins Lidl et Carrefour étaient invitées ce mardi sur le plateau de M pour témoigner de leurs conditions de travail, et de la pression qui pèse au quotidien sur leurs épaules.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article

01 mai 2018 - 19h21