L’Office des étrangers n’a pas le temps de vérifier les regroupements familiaux

Les demandes de regroupement familial sont approuvées par l’Office des étrangers sans être contrôlées correctement, écrit le magazine Knack dans son édition numérique.

Chaque année, des milliers de questions concernant des regroupements familiaux sont examinées après quoi des permis de séjour sont accordés à des personnes parfois recherchées à l’étranger, a indiqué une source de l’Office des étrangers au magazine. Une affirmation confirmée par le représentant syndical Luc Jacobs. Selon lui, l’Office des étrangers manque d’effectifs, fait face à des brun-outs et des boites mail saturées, ce qui l’empêche de mener sa mission à bien.

“En conséquence, les demandes de regroupement familial sont accordées sans contrôle approprié.” M. Jacobs invoque deux raisons principales: la hausse des demandes à la suite de la crise de l’asile en 2015-2016 et le renforcement des conditions à l’obtention d’un permis de séjour. Selon la porte-parole de secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA), il est trop tôt pour évaluer le nouveau système, qui conditionne l’octroi d’un permis de séjour à l’intégration de la personne.

Le cabinet n’a pas souhaité confirmer ou infirmer la surcharge de travail à l’Office des étrangers. La direction de l’office n’a pas voulu commenter.

Belga

Partager l'article

26 septembre 2018 - 07h10