Livre blanc du secteur sans-abri: le phénomène a doublé en dix ans à Bruxelles

La Strada, le centre d’appui au secteur bruxellois de l’aide aux sans-abri, a tenu jeudi, à la Huis van het Nederlands à Bruxelles, une journée d’étude autour du “Livre Blanc du secteur sans-abri”.

Cette publication est le fruit des évaluations, enjeux et perspectives déterminés par 4 groupes de travail dédiés à l’aide sociale, aux soins et aux secours des personnes sans-abri. Le nombre de situations de vie précaires observées est en forte hausse. Dans la nuit du 7 novembre 2016, 3.386 personnes sans-abris ou mal logées (hébergement provisoire, logement précaire ou inadéquat) ont été comptabilisées en Région bruxelloise, soit pratiquement le double du recensement effectué en 2008.

Si les causes sont multifactorielles, une fragilisation des couches les plus pauvres de la population par la crise économique ainsi qu’une importante problématique d’accès au logement sont pointées. Lors du dernier dénombrement, 24 enfants étaient en rue, 149 en centre d’accueil d’urgence, 90 en squats et 64 en occupations négociées. “Dans le dénombrement, on observe une augmentation des mineurs en rue et des femmes en situation de précarité”, remarque François Bertrand, chercheur à La Strada. “A côté de l’urgence, qui fait beaucoup parler d’elle mais qui est nécessaire, il faut revaloriser le housing first, l’habitat accompagné, la prévention des expulsions locatives…

La hausse des personnes recensées depuis 2014 porte sur les personnes recensées dans les espaces publics (+72%), dans les occupations négociées (+42%), dans les squats (+39%) et dans l’accueil d’urgence (+29%). Il y a donc toujours plus de personnes qui passent la nuit en rue, à savoir 707 personnes en 2016 contre 269 en 2008. “Les gens cherchent un abri dans les rues, sous les portiques, dans les parcs, dans les stations de métro ou dans les gares“, selon une observation donnée dans le Livre blanc. “La nouveauté en 2016-2017 est le nombre important de tentes et d’édifices réalisés avec des restes de matériaux.

Belga

Partager l'article

09 mai 2019 - 17h30