Découvrez   

Les premiers ménages bruxellois passent au gaz riche

Les tout premiers ménages bruxellois sont passés ce 1er septembre à une fourniture en gaz naturel de type riche, une conversion qui devrait se terminer en 2022 pour l’ensemble de la Région bruxelloise.

Le coup d’envoi de ce passage progressif a officiellement été donné ce mardi à Molenbeek en présence des autorités locales et des responsables du distributeur Sibelga. Quelque 51.000 foyers des communes de Koekelberg, Berchem-Sainte-Agathe et Molenbeek ont ainsi été convertis avec succès du gaz pauvre au gaz riche. Au total, ce sont 500.000 ménages bruxellois qui seront amenés à vivre cette transition sur trois années.

La Région bruxelloise, comme une bonne partie de la Belgique, est alimentée depuis des années en gaz pauvre provenant des Pays-Bas. Mais en raison d’une diminution de ses réserves, le royaume batave a décidé en 2016 de réduire progressivement ses exportations à partir de 2024, avec un arrêt définitif en 2030.

Pour garantir la sécurité d’approvisionnement, il a dès lors été décidé de se tourner vers d’autres pays producteurs, comme la Norvège, le Royaume-Uni ou le Qatar, qui disposent de gaz riche.
Les consommateurs ont été préalablement invités à faire vérifier la compatibilité de leurs installations avec ce nouveau combustible. Normalement, 98% des appareils au gaz sont prêts pour cette conversion, moyennant ou non quelques réglages. Tous les appareils vendus en Belgique depuis 1978 sont théoriquement compatibles avec les deux gaz.

Après Koekelberg, Berchem et Molenbeek cette année, les communes de Jette, Ganshoren, Laeken, Neder-over-Hembeek, Haren, Schaerbeek, Saint-Josse, Evere, Anderlecht, Saint-Gilles et Bruxelles-Ville passeront elles aussi au gaz riche en 2021. En 2022, ce sera alors au tour de Forest, Uccle, Ixelles, Etterbeek, Auderghem, Watermael-Boitsfort, et les deux Woluwe de suivre le mouvement.

Chaque ménage bruxellois a reçu ou recevra au plus tard 24 mois avant la date de conversion de sa commune une communication de Sibelga l’invitant à faire vérifier la compatibilité de son installation avec le gaz riche. Un rappel lui sera envoyé 3 à 4 mois avant la conversion effective.

Selon la société de distribution Sibelga, cette conversion n’entraînera aucun prélèvement ou surcharge sur les tarifs de gaz.

Belga – Photo : Yannick Vangansbeek

■ Reportage de Jim Moskovics et Yannick Vangansbeek 

Partager l'article

01 septembre 2020 - 16h50
Modifié le 01 septembre 2020 - 16h50