Les habitants de la périphérie bruxelloise utilisent plutôt la voiture pour venir sur Bruxelles

Selon une étude de l’ULB et la VUB, rapportée par De Standaard, les navetteurs de la périphérie bruxelloise utilisent plus souvent la voiture pour venir sur Bruxelles que les navetteurs qui viennent de plus loin.

L’étude réalisée par la VUB et l’ULB, et dévoilée par le quotidien De Standaard ce mercredi, dévoile que 320 000 navetteurs arrivent chaque jour sur Bruxelles pour y travailler. Un tiers d’entre eux, soit près de 110 000 navetteurs selon la SNCB, utilisent le train pour rejoindre la capitale. Et 80% des navetteurs venant d’une ville éloignée de Bruxelles, comme Gand, Ostende ou Bruges, sont enclins à prendre le train pour leur travail en Région bruxelloise.

Mais ce chiffre baisse drastiquement concernant les navetteurs habitant une commune périphérique de la Région bruxelloise. Ce sont alors 50% d’entre eux qui viennent en voiture pour travailler. L’étude réalisée notamment par le géographe Mathieu Strale (ULB) montre également que ce n’est pas forcément la distance qui empêche ces navetteurs de prendre le train mais plutôt l’accessibilité à ce moyen de transport.

“Consultations entre les régions”

Selon Geert te Boveldt, chercheur à la VUB et membre du groupe de recherche MOBI, ces chiffres s’expliquent notamment par le manque de consultations entre les différentes régions concernant la mobilité. “Pour les projets de mobilité qui transcendent les frontières régionales, comme l’élargissement du Ring de Bruxelles ou la démolition du viaduc Herrmann-Debroux, les plans sont encore trop souvent élaborés par un seul gouvernement. Ce n’est qu’ensuite que la consultation avec les autres régions a lieu. Cela devrait se faire beaucoup plus tôt”, dit-il à nos confrères de Bruzz.

Le chercheur évoque également le billet unifié pour tous les transports en commun comme possible solution à un meilleur transport des navetteurs entre les régions. Alors que De Lijn évoque des discussions “constantes” avec la Région bruxelloise pour améliorer son offre entre les différents territoires. De quoi aider les navetteurs à faire leur choix.

Gr.I. – Photo : BX1

Partager l'article

04 septembre 2019 - 19h36