Le musée Horta fête son (triple) anniversaire avec trois expositions inédites

Le musée Horta va fêter ce vendredi son triple anniversaire. 100 ans de la vente de la maison Horta, 50 ans de l’inauguration du musée et les 30 ans de sa restauration. Le musée dévoilera ce 15 mars trois expositions inédites, mettant à l’honneur son illustre architecte: Victor Horta.

Le musée Horta s’est ouvert le 8 mars 1969. Il aura 50 ans ce vendredi. C’est par ailleurs en 1919, il y a 100 ans cette année, que Victor Horta a vendu en deux habitations séparées la maison et l’atelier. La restauration, assurée par l’architecte Barbara Van der Wee et par la conservatrice Françoise Aubry, a été lancée en 1989. Elle a été saluée par le prix Europa Nostra en 2014.

Les trois expositions liés à ces anniversaires prendront place simultanément, du 15 mars au 30 juin, dans les trois bâtiments du musée, à savoir la maison Horta, l’atelier et l’extension.

La propre collection de Victor Horta – art japonais et marbres rares – sera évoquée dans sa maison personnelle. Le décor de la véranda de la maison sera ainsi reconstitué tel qu’à l’origine, avec des objets orientaux et extrême-orientaux similaires à ceux collectés par l’architecte. Si la majeure partie de sa collection d’objets et œuvres d’art asiatique a été dispersée aux enchères, le musée a pu, lors d’une vente, en racheter une part. Le Musée Art et Histoire prêtera de plus des œuvres de grands collectionneurs d’art japonais de l’époque de Victor Horta. Sa collection de marbres avait, elle, été offerte par sa veuve au Musée des Sciences naturelles, qui la cèdera le temps de l’exposition.

Dans l’extension, aile récemment annexée au musée, des œuvres Art nouveau issues de collections privées, dont de nombreux meubles de Gustave Serrurier-Bovy, seront mises en abyme par l’artiste plasticienne Elisabeth Horth. A travers son travail de broderie consacré à ces 12 collectionneurs et la scénographie qu’elle a imaginée, c’est l’acte même de collectionner qui sera interrogé.

Dans l’atelier de Victor Horta, la collection «Belgian Art Nouveau belge», réunie par le jeune collectionneur bruxellois Jonathan Mangelinckx, montrera des œuvres majeures de Paul Hankar, Henry van de Velde, Victor Horta et Gustave Serrurier-Bovy.

Source: Belga / Image: BX1

Partager l'article

07 mars 2019 - 15h11