Le MR souhaite que la Stib teste les bus à hydrogène

Illustration Bus STIB - Belga Dirk Waem

Dans les mois et années à venir, la Stib va recevoir des nouveaux bus hybrides au diesel mais à partir de 2025, les nouveaux achats devront concerner uniquement des véhicules propres. La députée bruxelloise Anne-Charlotte d’Ursel (MR) demande que la Stib teste dès maintenant les bus à hydrogène mais la société de transports en commun juge que la technologie n’est pas au point.

« Il est étonnant que dans le Plan Bus de la STIB présenté en commission mobilité, on mentionne l’acquisition par la STIB de 288 nouveaux bus, dont 37 bus électriques et 251 bus hybrides/diesel. Mais aucune mention n’est faite à des bus roulant au GNC ou à l’hydrogène, pas même un début d’étude, » dénonce Anne-Charlotte d’Ursel.

Pour les bus à hydrogène, l’autonomie est de 400km sans émission de gaz à effet de serre. De Lijn a décidé de tester des moteurs électriques et fonctionnant à l’hydrogène. A Lille, en Ile de France et à paris, ce type de véhicules circulent déjà.

V.Lh. – Photo: Belga/Dirk Waem

Partager l'article

27 novembre 2019 - 07h32