La cigarette électronique pointée du doigt après un décès à Bruxelles

Un jeune homme de 18 ans est décédé de problèmes respiratoires que ses médecins estiment pouvoir être dus à la cigarette électronique, écrivait jeudi Het Nieuwsblad.

Le jeune homme avait été admis à l’hôpital il y a un mois pour de graves problèmes respiratoires. Il est décédé après 26 jours de coma. Les médecins ont tenté de comprendre ce qui avait pu causer sa pneumonie et sont arrivés à la conclusion que la cigarette électronique ou son liquide de recharge devait être à l’origine de l’infection. Le patient utilisait en effet la vapoteuse de sa mère dont la recharge contenait du CBD, l’agent non psychoactif du cannabis.

Pas de certitude sur le lien de cause à effet

“C’est la conclusion à laquelle nous sommes parvenus”, acquiesce le docteur Jacquet, l’un des médecins en charge du jeune homme aux Cliniques universitaires Saint-Luc, à Bruxelles. “Il n’existe aucune certitude sur le lien de cause à effet, car aucune étude pouvant le confirmer n’a encore été menée. Toutefois, de ce que nous savons, de nombreuses victimes de ce type de maladies pulmonaires ont fumé des mélanges à base de cannabis avec une e-cigarette.”

La vigilance est de mise

Toutes les analyses d’échantillons prélevés sur le corps du jeune homme décédé ne sont pas encore terminées. “Il faut donc attendre mais, d’ici-là, nous conseillons aux utilisateurs de cigarettes électroniques de se montrer particulièrement vigilants face à ces mélanges”, conclut le praticien.

Belga

■ Des propos recueillis par Adeline Bauwin et Béatrice Broutout

► Craintes autour de l’arrivée de l’e-cigarette Juul en Belgique

► Une personne sur cinq fume en Belgique : l’usage de la cigarette électronique continue de progresser

Partager l'article

14 novembre 2019 - 17h57