Incendie de l’usine Milcamps: “Une gaufre a pris feu”, explique Marc-Jean Ghyssels

Interrogé par le journal La Capitale, le bourgmestre de Forest Marc-Jean Ghyssels (PS) explique que l’incendie qui a ravagé l’usine Milcamps est dû à “une gaufre qui a pris feu dans la gaine de refroidissement”. L’enquête sur cet incident est close : le dossier a été classé sans suite le 30 janvier 2018 en raison de l’absence d’infraction explique le parquet.

Il ne reste plus rien de l’usine de gaufres Milcamps, située à Forest. L’établissement a été ravagé par les flammes le 23 novembre 2017. Le plan catastrophe avait dû être déclenché. Un incendie causé par une gaufre qui aurait pris feu. Le bourgmestre Marc-Jean Ghyssels explique à la Capitale que les arroseurs n’ont pas été déclenchés car cela aurait endommagé le reste de la production. L’intervention doit se faire manuellement une fois le signal d’alarme émis. Le bourgmestre précise que le temps d’atteindre le gaine de refroidissement où se situait le produit en feu, les flammes avaient déjà fait des ravages.

L’entreprise a jusqu’au mois d’avril pour nettoyer le site, actuellement protégé et sécurisé par des barrières. On ne sait toujours pas si le groupe français Jacquet Brossard, propriétaire du site, a décidé de reconstruire une usine à la place de la précédente détruite par les flammes.

Partager l'article

14 février 2018 - 09h32