Hommage devant la Basilique de Koekelberg à Laure Nobels tuée par son petit-ami alors qu’elle avait 16 ans

Une trentaine de personnes ont manifesté samedi de 14H30 à 16H00 avenue Jacques Sermon à Ganshoren à l’occasion l’anniversaire de Laure Nobel, qui aurait eu 23 ans ce 22 décembre. Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné fin 2016 son petit-ami Zain L., alors âgé de 21 ans, à une peine de 14 ans de prison pour avoir étranglé la jeune fille en 2012 chez lui à Neder-Over-Heembeek.

Des chansons, des slams et une cérémonie druidique en hommage au respect de la vie ont été orchestrées par les manifestants. Ils ont aussi allumé 33 bougies en hommage aux 33 femmes reconnues comme victime de féminicides depuis le début de l’année en Belgique.

“Les féminicides passent inaperçus dans les faits divers ou sont même qualifiés de crimes passionnels”, déplore une participante. “On veut dénoncer ces féminicides. Il devrait y avoir une manifestation à chaque fois qu’un crime de ce genre est commis. Il y a aussi des no woman’s land en Belgique et à Bruxelles, des endroits où les femmes n’osent plus se rendre par peur.”

Laure Nobels était âgée de 16 ans quand la vie lui a été ôtée. Elle était fille unique. “Je trouve que la justice a maltraité notre famille”, souligne la marraine de Laura, présente à la mobilisation.

“Le garçon était mineur et donc il y avait une énorme protection du dossier, ce que je peux en partie comprendre, mais il n’y avait que très peu de prise en compte des parents, parce qu’ils n’ont pas eu accès au dossier, on ne leur a rien dit, des journalistes sont venus frapper à leurs portes pour avoir des informations, tout le parcours judiciaire est long… C’est très violent.”

► Images de Jenifer Fuks

Belga

Partager l'article

22 décembre 2018 - 17h28