Formation d’un gouvernement bruxellois : l’Open-VLD temporise pour aider le MR

Groen, l’Open VLD et le S.PA ont annoncé la semaine passée entamer des négociations en vue de la formation d’une majorité dans le groupe néerlandophone du Parlement bruxellois.

Alors que Groen, l’Open VLD et le S.PA ont annoncé la semaine passée entamer des négociations en vue de la formation d’une majorité dans le groupe néerlandophone du Parlement bruxellois, les négociateurs des libéraux (Guy Vanhengel et Sven Gatz) ont été priés de temporiser les tractations par leur présidente de parti Gwendolyn Rutten. C’est ce qu’indiquent ce lundi nos confrères du Tijd. Le message envoyé par l’exécutif libéral : Open-VLD et MR restent bien une famille politique unie. Une manière de faire pression pour espérer faire monter le MR dans une majorité.

Côté francophone, les socialistes ont pris l’initiative des consultations. Ils sont pressentis pour former une majorité aux côté d’Ecolo. Avec ses résultats au soir du 26 mai, le MR pourrait à nouveau siéger dans l’opposition pour la législature à venir.

La marche de manoeuvre de l’Open VLD est toutefois réduite: tant l’Open-VLD que le S.PA ou Groen souhaite contourner le Vlaams Belang et la N-VA dans la capitale. Une majorité sans l’Open-VLD est possible mathématiquement, mais difficilement envisageable.

Mais de cette manière, l’Open-VLD entend montrer qu’il reste uni au MR pour la formation des gouvernements aux autres niveaux de pouvoir.

T.Du., image Belga

Partager l'article

03 juin 2019 - 17h56