Escroqueries dans le milieu des gens du voyage : des perquisitions menées à la DIV

Des perquisitions ont été menées mercredi matin au service Immatriculation des Véhicules (DIV) du SPF Mobilité, a indiqué à l’agence Belga le parquet fédéral confirmant une information de La Dernière Heure. L’opération a été menée dans le cadre d’un dossier lié à l’opération Strike. Celle-ci concerne des escroqueries en matière de véhicules dont sont soupçonnées des personnes issues de la communauté des gens du voyage.

“Ce n’est pas la DIV qui est visée mais une seule personne qui y travaille et qui pourrait avoir aidé à “blanchir” des véhicules”, a indiqué le porte-parole du parquet fédéral, Eric Van Duyse. Des plaques d’immatriculation auraient été délivrées pour des voitures volées.

Des perquisitions ont été menées ce mercredi matin au sein du SPF Mobilité dans le cadre de l’opération Strike, cette vaste action policière visant à démanteler un gigantesque trafic de voitures, derrière lequel se cache une organisation criminelle comptant des gens du voyage mais aussi des policiers, selon l’enquête. Un notaire a également été arrêté. Au total, ce sont 32 personnes qui sont sous mandat d’arrêt dans le cadre de cette opération.

L’enquête a débuté en octobre dernier. Elle porte sur des escroquerie à l’achat de véhicules par Internet. De prétendus acheteurs répondaient à une annonce d’un particulier souhaitant vendre sa voiture. Un faux virement était ensuite effectué devant le vendeur, à qui était montrée sur un téléphone ou une tablette une fausse confirmation d’envoi de virement bancaire. Le véhicule acheté était ensuite rapidement exporté vers l’étranger.

Quelque 1.200 policiers ont été mobilisés le 7 mai dernier pour mener plus de 200 perquisitions en Belgique et en France. Il s’agit de la plus grande opération policière jamais organisée depuis 20 ans en Belgique.

Avec Belga – Photo : illustration Belga

Partager l'article

22 mai 2019 - 12h55