Elections 2019 : comment limiter le redoublement ?

L’enseignement était au cœur du débat, présenté par Jean-Christophe Pesesse, ce lundi à 18h25. Le futur du décret inscriptions, le tronc commun, la pénurie de professeurs et la question du redoublement ont été évoqués avec les candidats aux élections régionales autour de la table : Delphine Chabbert (PS), Gaëtan Van Goidsenhoven (MR), Joëlle Maison (DéFI), Barbara Trachte (Ecolo), Véronique Lefrancq (cdH) et Jean-Pierre Kerkhofs (PTB).

Les invités sont revenus sur la question du redoublement. “Les savoirs de base, c’est la première chose à renforcer pour éviter le redoublement. Il faut faire de la remédiation individualisée et rapidement dès la maternelle”, déclare Gaëtan Van Goidsenhoven, 4e sur la liste MR pour la Région bruxelloise.

Pour Joëlle Maison (DéFI), 2e de liste, “la culture scolaire doit changer. Il faut arrêter d’opposer l’école de la bienveillance et l’école d’excellence”.

Limiter le redoublement passe aussi par la réduction du nombre d’élèves par classe. “Si on veut redonner du plaisir à suivre l’enseignement, c’est lors des premières années que cela se joue. Il faut y investir dans un encadrement renforcé. En classe d’accueil, ils sont parfois 30 !”, estime Barbara Trachte, 2e sur la liste Ecolo. Même affirmation pour Delphine Chabbert (PS), 4e de liste, et Jean-Pierre Kerkhofs (PTB), 5e de liste pour qui il faut arriver à des classes de 15 élèves.

Veronique Lefrancq, 3e de liste CDH à la Région bruxelloise CDH conclut: “L’objectif est de réduire le redoublement de 50%.”

► Retrouvez tout le débat consacré à l’enseignement dans notre rubrique

► Revoir notre reportage: Décret inscriptions: le stress des parents et un sujet de discorde en vue des élections

Retrouvez la caravane passive de BX1 sur le site du Solbosch

► Découvrez notre dossier complet sur les élections régionales, fédérales et européennes.

Partager l'article

20 mai 2019 - 19h59