Du chômage temporaire demandé pour 119 travailleurs en raison du coronavirus

L’Office national de l’emploi (Onem) a reçu jusqu’ici une demande de la part de 12 entreprises pour recourir au chômage temporaire pour force majeure en raison de l’épidémie de coronavirus. Ces demandent concernent au total 119 travailleurs, a-t-on appris lundi auprès de l’Onem.

Le travailleur qui, pour des raisons personnelles (vacances, Nouvel an chinois…), séjourne en Chine ou dans un autre pays touché par le coronavirus et qui, à la fin de son séjour, ne peut pas revenir en Belgique (par exemple, en raison d’une interdiction de vol) ou qui est rapatrié en Belgique mais, à son arrivée en Belgique, est mis en quarantaine, peut être mis en chômage temporaire pour force majeure s’il ne peut pas reprendre le travail à temps auprès de son employeur. En outre, des entreprises belges touchées par les conséquences du coronavirus en Chine ou dans d’autres pays – par exemple parce qu’elles dépendent de fournisseurs issus de la région affectée – peuvent également invoquer le régime de chômage temporaire pour force majeure. Jusqu’à ce lundi compris, l’Onem a reçu des demandes de 12 entreprises pour un total de 119 travailleurs. Et l’administration a approuvé jusqu’ici trois demandes d’employeurs, concernant au total neuf travailleurs, a-t-elle indiqué.

Belga

Partager l'article

02 mars 2020 - 16h06