Des trottinettes Lime pour signaler les infrastructures défaillantes

Dès le mois de septembre, 30 utilisateurs réguliers de trottinettes Lime seront équipés d’un boîtier permettant de répertorier les infrastructures défaillantes pour les usagers de mobilité douce, et les signaler ensuite à Bruxelles Mobilité, rapporte La DH ce vendredi.

Comme ce fut le cas pour plusieurs cyclistes voici quelques mois, ce sont désormais les utilisateurs des trottinettes Lime qui vont permettre de répertorier les endroits où l’infrastructure connaît des problèmes. Par exemple, là où un pavé est déchaussé, où un nid-de-poule s’est formé ou encore là où l’usager d’une trottinette ne se sent pas en sécurité.

Comme le rapporte la DH, 30 utilisateurs de trottinettes Lime seront équipés dès septembre d’un boîtier permettront de répertorier ces endroits. Une mesure qui s’inscrit dans le cadre du projet Smart Mobility, porté par Bruxelles Mobilité. L’objectif sera ainsi de cartographier les endroits les plus accidentogènes de la capitale pour les usagers de la mobilité douce, pour que les autorités locales puissent ensuite prendre les mesures nécessaires.

“Il y a encore d’importantes zones à améliorer pour transformer la ville, la décongestionner et puis progressivement grignoter l’espace laissé à la voiture pour le mettre à profit de la mobilité douce”, explique Benjamin Barnathan, manager pour Lime en Belgique.

Les 30 utilisateurs seront sélectionnés selon différents critères à définir, mais il devrait bien s’agir d’utilisateurs réguliers qui parcourent un nombre de kilomètres minimum par semaine.

Gr.I. – Photo : Belga/Benoît Doppagne

Partager l'article

09 août 2019 - 09h59