Des survivants de la guerre civile en Syrie témoignent à bord d’un “Freedom Bus”

La troisième conférence sur l’avenir de la Syrie a lieu du 12 au 14 mars à l’initiative de l’Union européenne et les Nations unies.

Des témoins de l’enfer des prisons syriennes étaient de passage à Bruxelles, ce mercredi. Réunis par l’ONG Crisis Actions, il veulent faire entendre leur voix, alors que la troisième conférence internationale sur l’avenir de la Syrie a lieu jusqu’à ce jeudi. Elle est organisée par l’Union européenne et les Nations unies.

Pour l’occasion, un “Freedom Bus” s’est arrêté place du Luxembourg. Un bus sur lequel des protraits de victimes de la révolution étaient placardés.

Parmi, les témoins, nous avons rencontré Ahmed Helmi. Militant des droits de l’homme, il a été incarcéré pendant trois ans. Il a créé une association pour aider les survivants à retrouver une place dans la société. Il demande également justice et plaide pour que chacun ait doit à un procès égal en Syrie. Il entend porter la voix de ceux qui n’ont pas été aussi chanceux que lui et qui ont perdu la vie dans ces geôles.

T.D.

 

Partager l'article

14 mars 2019 - 15h07