Découvrez   

Environ 2.000 manifestants dénoncent les attaques contre l’Arménie : deux personnes hospitalisées

Une partie de la diaspora arménienne a défilé mercredi près du rond-point Schuman. Les images publiées sur les réseaux sociaux montrent un manque important de respect des gestes barrière.

Environ 2.000 personnes, selon l’estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, ont manifesté ce mercredi matin entre 8h et 11h sur la petite rue de la Loi, au coeur des institutions européenne à Bruxelles, pour dénoncer les attaques de l’Azerbaïdjan contre l’Arménie. Les manifestants ont appelé l’Union européenne à sortir de son silence et à dénoncer l’agresseur.

Des groupes de manifestants ont poursuivi la mobilisation en bloquant la circulation sur les avenues d’Auderghem et de Cortenbergh et à l’entrée du tunnel Loi. Les tunnels Cinquantenaire, Tervueren et Loi ont été fermés en direction du centre. Le groupe de 250 personnes, selon la police, qui a organisé ces blocages de la circulation à compter de 11h et jusqu’en début d’après-midi, a été repoussé avec usage de gaz et de l’arroseuse, a indiqué la porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Ilse Van de keere. Un manifestant et une policière ont été hospitalisés. Leurs états de santé n’ont pas encore été spécifiés. La dislocation effective a été annoncée peu après 16h.

Manque de distanciation sociale

Sur Twitter, un journaliste d’Euronews, Darren McCaffrey, a partagé une vidéo et n’a pas caché son indignation: “Le nombre de cas augmente, les hospitalisations augmentent, les décès augmentent. Hier, selon le premier ministre Alexander De Croo,”la situation est préoccupante et très sérieuse”. Il introduit de nouvelles règles, PUIS CECI en ce moment: DE NOUVEAU, aucune distance sociale, certaines personnes sans masques. Quelle blague”.

J. Th. – Photo: BX1

Partager l'article

07 octobre 2020 - 16h50
Modifié le 07 octobre 2020 - 18h09