Découvrez   

Des feux d’artifice tirés devant les prisons de Saint-Gilles et Forest pour soutenir les prisonniers

Le Collectif de Lutte Anti-Carcérale (CLAC) a dévoilé sur sa page Facebook une vidéo montrant des feux d’artifice tirés dans la nuit de lundi à mardi devant les prisons de Saint-Gilles et de Forest.

En cette période de confinement suite à la crise sanitaire du coronavirus, les prisonniers sont actuellement privés de visites. Pour les soutenir, des militants du Collectif de Lutte Anti-Carcérale (CLAC) ont décidé de leur adresser un message devant les prisons de Saint-Gilles et Forest. Ils ont tiré des feux d’artifice dans la nuit de lundi à mardi, tout en criant aux portes des prisons : “Solidarité avec les enfermé.e.s” et “Liberté pour toutes et tous”. Ils ont voulu soutenir ceux et celles qu’ils appellent “les oublié.e.s de la crise Covid-19”.

“Cette démonstration fait également écho aux révoltes ayant eu lieu dans pratiquement tous les lieux d’enfermement de Belgique. Les revendications sont notamment : la sécurité sanitaire, la libération des prisonnier.e.s et l’accès au téléphone gratuitement afin de préserver le peu de liens qu’iels ont avec l’extérieur”, dénonce le collectif par voie de communiqué. “La libération des personnes enfermées est une évidence afin de protéger ces vies humaines”.

Feux d'artifices à la prison de St Gilles/Forest – 13/04/2020

En ce lundi de fête familiale, des personnes ont voulu envoyer un message de soutien aux personnes détenues en lançant un feu d’artifice visible depuis les prisons de Saint-Gilles et de Forest. Aux cris de “Solidarité avec les enfermé.e.s” et “Liberté pour toutes et tous”, iels ont voulu soutenir les oublié.e.s de la “crise” Covid-19.Depuis plus d’un mois, les prisonnier.e.s sont privé.e.s de visites. En plus d’angoisser pour elles, les personnes enfermé.e.s n’ont plus de contact avec leurs proches, n’ont plus de soutien moral et ne peuvent recueillir des informations que par leur accès minime au téléphone.Cette démonstration fait également écho aux révoltes ayant eu lieu dans pratiquement tous les lieux d’enfermement de belgique. Les revendications sont notamment : la sécurité sanitaire, la libération des prisonnier.e.s et l’accès au téléphone gratuitement afin de préserver le peu de liens qu’iels ont avec l’extérieur.La libération des personnes enfermées est une évidence afin de protéger ces vies humaines.Liberté pour tou.te.s ! Détruisons toutes les prisons !

Publiée par La CLAC – No prison sur Mardi 14 avril 2020

Gr.I. – Photo : Belga/Nicolas Maeterlinck

Partager l'article

15 avril 2020 - 16h37
Modifié le 15 avril 2020 - 16h37