Découvrez   

Dépénalisation de l’avortement : le débat et le vote sont reportés à la rentrée

Le CD&V, la N-VA et le Vlaams Belang ont pu réunir mercredi 53 députés à la Chambre pour obtenir l’envoi de nouveaux amendements à la proposition de loi sur l’avortement au Conseil d’Etat.

Le débat et le vote en séance plénière n’auront donc pas lieu avant la rentrée.

Le CD&V, la N-VA et le Vlaams Belang ont demandé l’envoi au Conseil d’Etat d’une nouvelle série d’amendements à la proposition de loi dépénalisant l’avortement. La séance plénière a été suspendue, le temps que ces amendements soient distribués et puissent être examinés. L’assemblée se prononcera à la reprise, vers 17h.

Deux heures et demi de débat ont été consacrées à ce sujet, d’abord pour inscrire la proposition à l’ordre du jour des travaux, qui a reçu l’aval d’une majorité, avant que les trois partis ne requièrent l’avis du Conseil d’Etat. Les échanges ont parfois été vifs. Les partisans du texte ont dénoncé une manoeuvre dilatoire et un hold-up démocratique, le Conseil d’Etat s’étant déjà prononcé trois fois sur la proposition et les amendements. Le chef de groupe CD&V, Servais Verherstraeten, espère que ce délai pourra être mis à profit pour trouver un consensus plus large autour d’un texte sur l’avortement, qu’un gouvernement soit ou non en cours de négociation. Comme son collègue de la N-VA, Peter De Roover, il a laissé entendre que ce report serait le dernier et que le débat et le vote auront lieu à l’automne.

Belga 

Partager l'article

15 juillet 2020 - 17h25
Modifié le 16 juillet 2020 - 10h07